|

TOGO: Le film du passage de Gilchrist Olympio à Aného

image_pdfimage_print

Dans le cadre de sa tournée d’explication et de sensibilisation, l’Union des forces de Changement était samedi dernier dans ce qui était le fief de cette formation avant la dissidence qui a engendré la création de l’ANC. Gilchrist Olympio et les siens sont ainsi en précampagne pour les élections législatives de 2012.

C’est le Terrain Boka qui a servi de lieu pour le meeting, dans une ville marquée par une forte présence policière. Un nombre considérable de militants arborant des t-shirts et autres gadgets aux couleurs et logo du parti était massé sur le lieu du meeting dans une ambiance entretenue par des groupes folkloriques. Pour les mauvaises langues, ils sont en majorité convoyés depuis Lomé. On notait également la présence des notables, des chefs traditionnels et autres prêtres vodou.
A son arrivée, le président national de l’UFC a été accueilli sous les ovations du public, dans un bain de foule. Après un tour du terrain saluant à tour de bras ses sympathisants en secouant comme à son habitude un foulard, Gilchrist Olympio, accompagné d’une délégation composée essentiellement des ministres de l’UFC au sein du gouvernement, s’est installé à la tribune d’honneur.

Minute de silence en mémoire de tous qui sont tombés pour la lutte démocratique
prière chrétienne et musulmane, Hymne national togolais suivi de l’hymne de l’UFC,
Montée sur l’estrade du président fédéral des Lacs, l’Honorable Folly Kouévi-Koko pour souhaiter la bienvenue à la délégation « J’ai voulu qu’il vienne mettre fin aux rumeurs qui circulent à son sujet, rumeur selon laquelle le leader de l’UFC serait alité et souffrant. Je me réjouis qu’il soit aujourd’hui parmi nous en pleine forme et il se fera son propre avocat » a-t-il démarré.

Après avoir longuement relaté l’historique de la crise qui a abouti à la scission du parti, Folly Kouévi-Koko a énuméré les doléances des populations d’Aného. Emplois des jeunes, chômage des jeunes manque d’infrastructures scolaires et de centres de formation. des doléances que Gilchrist Olympio, fort de son alliance avec le parti de Faure Gnasssingbé, a dit avoir pris en compte en vue du bien-être des populations des Lacs.

Gilchrist Olympio qui a pris la parole après le bref passage de Habia Nicodème, a exprimé sa joie de venir à Aného. Avant d’affirmer son refus d’entretenir la polémique. « Nous ne sommes pas venus ici pour porter des jugements ou condamner qui que ce soit » parlant de Jean-Pierre Fabre et de l’ANC. « Ils finiront par eux-mêmes à se rendre compte de leur erreur et de l’inefficacité de leur méthode. Les portes de l’UFC leur étant toujours ouverte », a-t-il dit.

M. Olympio a évoqué des projets pour la ville d’Aného, tels que le développement du tourisme, la création d’emplois à travers l’installation d’usines, le développement de la pisciculture, le développement de l’agriculture en apportant de l’expertise aux cultivateurs. Le président de l’UFC à pour finir demander du temps aux populations afin que les projets en cours avec le parti au pouvoir aboutissent. M Olympio a terminé en sollicitant le vote des populations lors des prochaines élections législatives afin dit-il « de définitivement mettre la différence entre ceux qui veulent construire le pays et ceux qui ne veulent pas son développement ». Prochaine étape de la tournée, Mango pour un séjour de Trois jours.
koaci.com

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire

WordPress

*