|

L'Angolaise Leila Lopes élue Miss Univers 2011

image_pdfimage_print

Leila Lopes a déjoué tous les pronostics mardi à Sao Paulo. Elue Miss Univers 2011, l’Angolaise de 25 ans a surpris les bookmakers comme la plupart de ses 88 concurrentes, dont Laury Thilleman. Dans un entretien accordé à nos confrères de Premiere.fr, notre Miss France donne son avis sur la lauréate.
Difficile de deviner qui parmi 89 reines de beauté venues du monde entier va être l’unique élue. Malika Ménard, Miss France 2010, avait accepté de jouer, pour TVMag, au jeu des pronostics avant cette élection de Miss Univers 2011. Elle qui avait connu, un an plus tôt à Las Vegas, les frissons de cette cérémonie nous avait expliqué que c’est en voyant évoluer chacune des filles au fil des semaines de préparation que l’on peut se faire une vraie idée. Ainsi, la Normande avait pu voir en la Mexicaine Jimena Navarette une future gagnante car « elle avait la classe, elle savait se tenir, défiler et sa beauté était évidente. » Pour cette élection 2011, sur la seule base de photos, Malika Ménard croyait aux chances de victoire de Laury Thilleman tout comme elle avait retenu Miss Chine, Miss Pays-Bas, Miss Etats-Unis ou encore Miss Australie parmi ses favorites.

Sur place, Laury Thilleman disait ne craindre personne et a joué sa chance à 200%. En vraie compétitrice, elle s’est battue comme une sportive de haut niveau. « C’était très intense et je voulais être au top tous les jours, a-t-elle déclaré au site Internet Premiere.fr. J’ai donné beaucoup d’énergie c’était très dur physiquement et mentalement. » Ses efforts ont été récompensés. Première des seize finalistes appelées sur la scène du Credicard à Sao Paulo, en direct devant des millions de téléspectateurs, la Bretonne a ensuite été éblouissante en paréo et bikini fuchsia. Son physique parfait, sculpté et préparé depuis des semaines, son aisance à défiler et son sourire éclatant l’ont envoyée parmi les dix dernières finalistes.


Mais l’aventure s’arrêtera au moment de la révélation des cinq dernières finalistes. Laury Thilleman assistera en coulisses au sacre de Leila Lopes, Miss Angola. « C’est la seule jeune fille que je n’ai pas trop connue, poursuit-elle auprès de nos confrères. On ne la voyait pas beaucoup, elle était très discrète. Elle était souvent en jeans et pas maquillée. On a toute été surprise de sa victoire. » Ce que Malika Ménard avait su percevoir à Las Vegas avec Jimena Navarette, Laury Thilleman ne l’a pas ressentie avec Leila Lopes. « Il manque quelque chose dans son tempérament, ajoute Miss France. Le fait que le concours se soit déroulé au Brésil a sûrement joué… » Mais la Brestoise n’a pas manqué de reconnaître la beauté de l’Angolaise qui a certes surpris mais qui n’a pas gagné par hasard.


Miss univers 2011 Leila Lopes une beauté à l’état pure

source : lefigaro

Laissez un commentaire

Free WordPress Theme

*