|

L'ANC et le FRAC mobilisent ses troupes contre le projet de loi de manifestations publiques

image_pdfimage_print

Le projet de loi qui doit restructurer l’arsenal juridique encadrant l’organisation des manifestations publiques et pacifiques au Togo adopté au conseil des ministre le 02 mars dernier et proposé par Pascal Akoussoulèlou Bodjona, ministre de l’Administration territoriale fait débat au Togo.

Le FRAC a dénoncé ce projet de loi au cours de son meeting hebdomadaire ce samedi 05 mars 2011 et appelle à l’union sacrée de l’opposition pour ne pas laisser aucune chance à cette loi d’être votée.

Prenant la parole au cours du meeting  le Parti des Travailleurs(PT) et le FRAC ont tous dénoncé , je cite « C’est un projet de loi liberticide qui vise à prévenir des soulèvements populaires au Togo ! Nous devons immédiatement nous mobiliser contre ce texte, dès la semaine qui débute ce 08 mars. Je lance un appel aux journalistes et aux autres activistes des droits de l’Homme du Togo pour une union sacrée ! C’est l’avenir de la patrie qui est en danger », a fulminé Claude Ameganvi, secrétaire national à la Coordination du Pt (Parti des travailleurs)

Jean Pierre Fabre demande à rencontrer les membres du FRAC pour débattre du texte de ce projet de loi. Jean Pierre Fabre enfonce le clou en prenant la parole  au cours de ce 9e marche hebdomadaire ce samedi . « Le gouvernement ferait mieux de retirer son fameux projet de loi encadrant les manifestations publiques avant que le peuple ne se fâche !! Ironie du sort, l’Ufc se montre complice de cette loi en gestation » !

Laissez un commentaire

WordPress Themes

*