|

Des étincelles en perspective à l’UFC : Deux journées de réflexion les 26 et 27 août prochain • Les têtes des ministres « brouillons » Eliot Ohin, Djimon Oré … vont tomber

image_pdfimage_print

Des étincelles en perspective à l’UFC :
Deux journées de réflexion les 26 et 27 août prochain • Les têtes des ministres « brouillons » Eliot Ohin, Djimon Oré, Agbéviadé Galley…vont tomber

Un an après le fameux accord historique survenu par la force des choses entre Gilchrist Olympio et ses nouveaux alliés du Rassemblement du Peuple Togolais, les choses semblent aller très mal. Pratiquement à l’agonie, l’Union des Forces de Changement (Ufc) se prépare pour faire un bilan de toutes ses actions depuis la signature de cet accord signé le 26 mai 2010 qui a permis l’entrée de certains de ses membres dans le gouvernement Houngbo II baptisé «gouvernement de large consensus et de grande compétence». Pour ce faire, une journée de réflexion est prévue pour les 26 et 27 août prochains à Lomé, pour faire le choix des candidats qui devront représenter le parti aux élections législatives de 2012, surtout pour procéder au remplacement des ministres «brouillons» qui ne valent rien dans le gouvernement, comme l’a demandé la Jeunesses du parti, très remontée.

Vers la fin de la semaine prochaine, l’Union des forces de changements (Ufc) se réunira à Lomé. Déjà à la veille de cette assise, deux sujets très importants sont annoncés pour la meubler.

Ainsi du 26 au 27 août prochain, le parti de l’actuel très controversé opposant plus charismatique que jamais, Gilchrist Olympio, sera en « journée de réflexion » pour faire le tour d’horizon de la vie politique du parti depuis qu’il a commencé par collaborer avec le Rpt au pouvoir voilà plus de quatre décennies de dictature aveugle, puis, plancher sur les législatives de 2012. Selon les premières dépêches au niveau de notre rédaction un grand déballage est promis à ce sujet, venant de la jeunesse de l’Ufc, actuellement en vive ébullition à cause de la gestion calamiteuse et ethnique dont font preuve les nouveaux membres du parti, surtout les ministres issus de ses rangs que cette jeunesse surnomme «brouillons» et qui ne se soucient pas de la base grâce à laquelle ils ont gravi les échelons du gouvernement en 2010.

Selon des sources bien informées, des têtes vont tomber lors de cette journée de réflexion et sur la liste rouge du parti, figureraient les ministres Eliot Ohin des Affaires Etrangères et de la Coopération qui se trouve même être le plus brouillon des ministres Ufc à cause de on immaturité et sa non maîtrise de l’administration. «Ohin est le plus brouillon de tous les ministres Ufc au gouvernement. Parfois, quand il revient des missions, c’est son patron Gil qui lui apprend comment s’y prendre et comment faire les choses», nous a confié un militant activiste du parti qui a poursuivi, très furieux : «Ce qui énerve, c’est qu’un autre énergumène qui se réclame membre influent du parti, celui-là qui vient à peine d’arriver dans le parti, ce transhumant politique nous dit que celui qui veut rencontrer le ministre des affaires étrangères doit passer par lui. Ohin est qui par rapport aux autres ministres que nous appelons et qui nous donnent des rendez-vous sur les heures où ils sont un peu déchargés ?»

Le ministre de la Communication son «excellence» diplômé de la fondation Konrad Adenauer, Djimon Oré, qui entre temps, avait glorieusement «emprunté» quelques millions de nos francs de l’aide de l’Etat allouée à la presse privée togolaise pour l’exercice 2011, un comportement qui a terriblement déplu au Patron, est sur la liste des malheureux. Les ministres Komlan Nunyabu de l’Urbanisme et de l’Habitat, Brim Diabacté de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Bakalawa Fofana de l’Industrie et des Innovations Technologiques, François Agbéviadé Galley de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche,… sont aussi déclarés assis actuellement sur des sièges éjectables. Ils seraient jugés très incompétents et surtout inutiles dans le gouvernement de Houngbo II. Leur façon de faire ne répondrait pas du tout aux aspirations du parti, qui n’est pas honoré.

Des journées de réflexion tonitruantes en perspective pour l’Union des forces de changement le week-end prochain ? C’est cette interrogation qui nous vient à l’esprit. Selon les mêmes indiscrétions, certains de ces ministres font tout ce qui leur passe par la tête sans consulter la présidence de leur parti, alors qu’ils ne connaissent absolument rien. Ils ont rassemblé autour d’eux, des copines, des cousins et cousines des membres de leurs familles, bref des intrus au parti sans que le Président national ne le sache. Ainsi, des têtes des ministres brouillons qui sèment du désordre et du bordel au nom de l’Ufc, tomberont. «Ces ministres dont il est question, n’avantagent pas le parti. Le ministre de l’Urbanisme lui, ne mérite pas ce poste parce que depuis qu’il est arrivé, on ne l’a jamais senti utile pour cette jeunesse qui se bat et à qui il faut apporter un soutien indéfectible eu égard à ce qu’elle a fait et continue de faire pour le parti. Il est nul même si on ne dit pas à une personne qu’elle est nulle. C’est lui le premier qu’il faut sauter du gouvernement au nom de notre parti», s’exclame un autre militant de l’Ufc.

Comme dans les autres partis, des préparatifs s’observent à tout bout de champ même s’ils sont pour l’heure nonchalants. L’Union des forces de changement n’échappe pas à la tradition. Outre le renvoi de ces ministres brouillons, l’Ufc se penchera sur les législatives de 2012 qui avancent à grands pas. C’est dans ce sens qu’une partie du programme des journées de réflexion des deux jours prendront en compte les préparatifs pour les élections législatives à venir. Il est donc prévu le choix des candidats à positionner au nom du parti à la fin des travaux pour cette prochaine échéance électorale.

Malheureusement, sur le plan purement électoral, là aussi, ça va barder. Et pour cause.
La jeunesse de l’Ufc promet des surprises désagréables aux profiteurs, ceux qui veulent se servir d’intermédiaires entre elle et les grandes décisions qui seront issues des assises. Des discussions sérieuses, assez franches, sont attendues. Elles avertissent toute mauvaise volonté qui tenterait de l’empêcher à s’épanouir.
Des étincelles donc en perspective les 26 et 27 août prochains lors de ces journées de réflexion de l’Ufc.

Jérôme Sossou

source : triangledesenjeux

Tags: ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Themes

*