|

Création du parti de Faure : la "Majorité silencieuse" descend dans les rues de Lomé pour contraindre Faure Gnassingbé à créer son propre parti politique

image_pdfimage_print

Des milliers de jeunes regroupés au sein du Mouvement des Jeunes pour la Popularisation de la Bonne Gouvernance (MJPG) ont battu le pavé samedi dans les rues de Lomé pour contraindre le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé à créer son propre parti politique, constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

Regroupement d’organisations, le MJPG est l’une des Associations ayant soutenu Faure Gnassingbé lors de la présidentielle de mars 2010.

 

Partis de CERFER (non loin de Mèches Amina), les manifestants se réclamant de la « Majorité silencieuse », ont sillonné certaines rues de la capitale avant de chuter à la place de la Colombe de la Paix pour un meeting.

Vêtus pour la plupart de tee-shirts blanc, frappés de l’effigie de Faure Gnassingbé, les manifestants chantaient, dansaient et scandaient des slogans de joie. Sur certaines banderoles, ont pouvait lire: « Faure, le garant de la paix et de l’unité nationale », « Un vrai, un grand parti politique pour une vraie réconciliation » ou encore « carton rouge aux traites ».

D’autres banderoles portaient également les messages comme: « Entre Faure et nous, c’est collé, serré et cimenté » ou  « Plus jamais ça, plus jamais de coup d’Etat au Togo ».

« L’analyse de la situation nous indique que, pour aller encore plus loin dans l’amélioration de notre cadre de vie et de nos conditions d’existence, il est nécessaire de satisfaire une exigence de notre temps: la création d’un creuset national de rassemblement de tous les citoyens patriotes, engagés pour le développement », affirme le MJPG dans une déclaration lue par Mlle Yéda Francisca Koublakota, porte-parole dudit Mouvement.

« En d’autres termes, la création d’un parti présidentiel, puisque c’est de cela qu’il s’agit, est un point de non-retour sur lequel nous ne transigerons point », souligne ce Mouvement.

Pour le MJPG, la création d’un « parti de type nouveau s’impose pour matérialiser et concrétiser une vision nouvelle ». Ce parti est également « indispensable pour lever la barrière des préjugés et opérer un large ratissage des Togolaises et Togolais de tous les bords et de toutes les sensibilités qui seront motivés à s’engager dans la gigantesque œuvre de reconstruction nationale pour laquelle, nul ne sera de trop ».

Ce nouveau parti politique, poursuit le MJPG, « confèrera une identité au président Faure et contribuera à concrétiser sa vision de réconciliation nationale et sa politique de main tendue à tous les fils du pays ».

La « Majorité silencieuse » rejoint ainsi le Mouvement du Soutien à Faure (MSF) et Nouvelle Jeunesse pour le Soutien au président Faure Gnassingbé (NJSPF) qui sont déjà montés au créneau pour appeler à la création d’une nouvelle formation politique autour de Faure Gnassingbé pour lui assurer une majorité claire au sein de l’Assemblée nationale, après les législatives de 2012.

source : savoirnews.net

Tags: ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Themes

*