|

Togo : Une quarantaine de journalistes formés sur la SCAPE et le DSRP II

image_pdfimage_print

Une quarantaine de professionnels des médias sont depuis lundi matin à Kpalimé (120 km au nord-ouest de Lomé) en formation sur l’appropriation et la vulgarisation du deuxième document stratégique de Réduction de la Pauvreté (DSRP II) dénommé Stratégie de Croissance accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE), a constaté l’Agence Afreepress.
La formation, selon Paul Kamaga, Secrétaire technique du DSRP, vise à « assurer aux professionnels des médias, l’appropriation de la SCAPE en vue de son relais auprès des populations qui sont concernées ».

La SCAPE est un document né d’une approche participative entre l’administration publique, le secteur privé, la société civile et les partenaires techniques et financiers en vue de « permettre au Togo de promouvoir une croissance accélérée, forte, inclusive et qui génère des emplois » sur la période 2013-2017.

Pour atteindre ces objectifs, la SCAPE prend en compte cinq (5) axes stratégiques, notamment le développement des secteurs à fort potentiel de croissance, du capital humain, de la protection sociale et de l’emploi, le renforcement des infrastructures économiques, de la gouvernance et de la promotion du développement participatif, équilibré et durable.
Concrètement, à travers la SCAPE, qui sera adoptée en décembre, les acteurs du développement à la tête desquels se trouve le gouvernement, veulent « le Togo sur la voie d’un pays émergent » en renforçant les filières agricoles, industrielles, manufacturières, extractives et agroalimentaires en développant les infrastructures de tout ordre.

Un accent particulier sera mis sur le développement du capital humain, la lutte contre la corruption et le renforcement de la gestion des finances publiques.
Pendant trois jours, les acteurs de la communication présents à Kpalimé seront formés aux enjeux du DSRP, sur le processus d’élaboration de la SCAPE et sa présentation et sur une dizaine de concepts liés au DSRP.

la fin de cette formation financée par la Banque africaine de Développement (BAD) et l’Union européenne (UE), les journalistes pourront avoir une bonne maîtrise du contenu de la SCAPE et son processus d’élaboration et en parler aisément.

Ils sont également appelés à vulgariser les actions de sa mise en œuvre, de son suivi-évaluation ainsi que les résultats qui en sortiront. La rencontre de Kpalimé prend fin ce mercredi.

Telli K.

afreepress

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire

WordPress Themes

*