|

TOGO : La CNTT déplore les engagements non tenus par le gouvernement

image_pdfimage_print

La Confédération Nationale des Travailleurs du Togo (CNTT) a tenu le mercredi 1er février 2012 en son siège, une rencontre avec les professionnels des médias.

L’objectif de cette rencontre est d’informer les travailleurs de l’état des négociations sociales entreprises depuis 2006 pour l’amélioration des conditions de vie et de travail dans tous les secteurs du monde du travail. Elle dit avoir constaté avec déception que le gouvernement n’a pas tenu parole et lance sur ce, un appel à tous les travailleurs, tous secteurs confondus, à se mobiliser pour faire aboutir leurs revendications légitimes.

Dans une déclaration liminaire présentée par son secrétaire général, M. Agui Yves Palanga, au cours de cette conférence de presse, la CNTT a dénoncé ce qu’elle appelle « la mauvaise foi du gouvernement» qui n’a pas appliqué les mesures subs-tantielles promises le 20 décembre dernier aux syndicats pour 2012.

Les conférenciers sont revenus sur tous les engagements non tenus depuis 2006 et la patience observée pour rester dans la logique du dialogue avant de se dire floués par le gouvernement. Selon eux, le cadre logique d’exécution des réformes de l’administration publique adopté en 2008 a programmé toutes les étapes des améliorations de la rémunération qui devraient intervenir suivant les années et leur apothéose devait être cette année 2012 où un nouveau statut général devait être promulgué débouchant sur le changement total de la grille indiciaire.

Non seulement ceci n’a pas été respecté, mais la CNTT estime que durant tout ce processus où les organisations syndicales prenaient leur mal en patience et calmaient leurs bases respectives, le gouvernement discute et satisfait immédiatement à toutes les doléances de nouveaux leaders de la base qui s’agitent, leur faisant déduire que leurs responsables syndicaux sont des corrompus qui ne prennent pas au sérieux leurs revendications.

«Aujourd’hui, il est devenu clair pour tout le monde que ce ne sont pas les moyens qui manquent réellement mais que c’est un manque de volonté du gouvernement qui ne satisfait que ceux qui descendent dans les rues. La CNTT considère que son choix du dialogue vient de s’échouer sur la réalité du terrain et appelle les agents de la Fédération Nationale des Syndicats du Secteur Public (FENASSEP) à une assemblée générale le vendredi 03 février 2012 pour déterminer la marche à suivre pour l’obtention de l’amélioration de leur rémunération qui a abouti sur un 5 % au lieu des 10 à 12 % promis », a déclaré M. Agui Palanga.

«Les 5 % appliqués ont plutôt entraîné des diminutions de salaires surtout avec le retrait des 5000F d’indemnité de transport et l’application sur les 5 % de l’IRPP et la cotisation pour l’assurance maladie. Le gouvernement lui-même nous a promis une revalorisation de la grille salariale et de la valeur indiciaire mais il n’a rien fait de tout cela», a renchéri Mme Lawson Nadou, secrétaire général adjoint de la CNTT.

radiolome.tg

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Theme

*