|

TOGO: Jean Pierre Fabre annonce la reprise des marches de protestation

image_pdfimage_print

L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) a organisé ce samedi à la plage de Lomé, un meeting d’information, rencontre au cours de laquelle le premier responsable de ce parti aJean Pierre Fabre  a annoncé la reprise les prochains jours, des marches de protestation, a constaté l’Agence Savoir News.

Le meeting avait pour but d’expliquer aux militants et sympathisants de l’ANC, la récente décision prise par la Cour constitutionnelle au sujet de 9 députés de ce parti, élus en octobre 2007 sous la bannière de l’Union des Forces de Changement (UFC, la principale formation politique d’opposition).

« Ce qui dérange notre pays, c’est le fait que les droits soient bafoués par ceux qui nous gouvernent. La cour constitutionnelle doit être dissoute. Le RPT compte seulement sur les militaires. Je vous convie à être éveillé et à nous soutenir, car le pouvoir c’est vous le peuple », a déclaré M.Fabre devant les militants et sympathisants de l’ANC.
« Ce qui se passe à l’Assemblée Nationale, ne vient pas de la volonté d’Abass Bonfoh (le président de l’institution). C’est plutôt les responsables du RPT en collaboration avec ceux de l’UFC qui tirent les ficelles. La décision d’exclusion des députés de l’Assemblée Nationale est un acte qui a violé d’abord l’article 6 de cette assemblée », a-t-il expliqué.

M.Fabre a par ailleurs, annoncé la reprise les prochains jours, des marches de protestation: « Ces marches auront pour but de protester contre le hold up électoral du 4 mars dernier et aussi pour que le cour constitutionnelle revienne sur sa décision d’exclusion des députés de l’ANC ».

Pour le président d’ADDI, Aimé Gogué, la création de l’ANC va faire revivre le FRAC. « Nous attendions depuis la création de l’ANC. Les gens croyaient que l’opposition allait disparaître avec les crises. Nous allons avec l’ANC faire disparaître le RPT », a-t-il souligné.

Pour rappel, l’ANC a été créé le 10 octobre 2010 par les dissidents de l’UFC, qui continuent de contester la victoire du président Faure Gnassingbé à l’élection présidentielle du 4 mars 2010.

Nicolas KOFFIGAN

Savoir News

Laissez un commentaire

Free WordPress Themes

*