|

TOGO: Ingrid Awadé toujours au centre des opérations financières du régime de Faure Gnassingbé

image_pdfimage_print

Clientélisme et népotisme au sommet de l’Etat/ Révélation de la Lettre du Continent
Elle œuvre à la préparation des festivités de l’indépendance et en fait profiter ses proches

C’est une nouvelle information de La Lettre du Continent. Pour le journal, la Directrice Générale des Impôts et Conseillère de Faure Gnassingbé demeure au centre des opérations financières du régime togolais. C’est pourquoi la célébration prochaine de la fête de l’indépendance lui est confiée. Comme d’habitude, elle aussi tend la perche à ses proches.

Togo : Les bonnes affaires de l’influente Ingrid

Puissante femme de l’ombre, Ingrid Awadé œuvre à la préparation des festivités du cinquantenaire de l’indépendance du Togo. Et en fait profiter ses proches.

La conseillère du président Faure Gnassingbé et actuelle directrice des impôts, Ingrid Awadé, demeure plus que jamais au centre des opérations financières du régime togolais. Fin janvier, le ministre de l’économie et des finances, Adji Otéth Ayassor, lui a ainsi confié la mission de lever un emprunt obligataire de 45 milliards F CFA sur le marché de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Officiellement, cet emprunt est destiné à l’achèvement rapide des travaux de voirie engagés depuis trois ans dans la capitale togolaise. Un chantier d’autant plus important que le Togo doit célébrer, le 27 avril, le cinquantenaire de son indépendance. Avec un an de retard… Pour mener à bien l’opération, Awadé s’appuie sur la Société de gestion et d’intermédiation (SGI), dont elle a été la patronne jusqu’en 2008, cumulant cette fonction avec celle de directrice des impôts. Depuis, la gestion de la SGI a été déléguée à un de ses proches collaborateurs, Assigbi Mensah.

Ingrid Awadé doit également s’occuper concrètement de l’organisation financière et matérielle des festivités du cinquantenaire. Pour ce faire, elle s’est rapprochée des hommes d’affaires de son réseau. La plupart sont d’ethnie kabyé comme elle-même, à l’instar de Kpatcha Bassayi, patron de la société de BTP Centro, ou de Germain Meba, directeur de la société d’informatique Cib-Inta. L’égérie du chef de l’Etat suit, par ailleurs, de près la construction de plusieurs luxueuses villas à la cité OUA. Ce quartier résidentiel du nord de Lomé abritera la quinzaine de chefs d’Etat attendus dans la capitale pour les festivités. Pour l’architecture intérieure (décoration, ameublement…), Ingrid a créé une société gérée par sa petite-sœur, Abidé Awadé. Une femme d’influence…

source: lettre du continent

Laissez un commentaire

Free WordPress Themes

*