|

TOGO: Gilchrist Olympio : « Nous gagnerons les élections législatives»

image_pdfimage_print

Depuis la signature d’un accord de gouvernement avec l’ancien parti unique, l’Union des Forces de Changement a pris un grand coup avec la scission du parti en deux. L’écrasante majorité ayant suivi Jean-Pierre Fabre pour la création de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC). Nonobstant, l’ancien opposant charismatique, croit en la victoire de la formation politique.

Avec 90 pour cent de ses cadres et structures partis à l’ANC, l’UFC semble être réduite à sa portion congrue. Ses réunions ne rassemblent plus grand nombre au point où Gilchrist Olympio ne se résout parfois à payer les services des « Zémidjans », pour gonfler le nombre de ceux qui viennent assister à ses manifestations. Les manœuvres actuelles du gouvernement RPT / UFC pour contourner la mise en œuvre du processus de réconciliation et les réformes constitutionnelles et institutionnelles dans le cadre de l’application de l’Accord Politique Global (APG), accroissent le nombre des Togolais de plus en plus persuadés que l’UFC a trahi les aspirations populaires au changement et à l’alternance.
Mais du côté de l’UFC, on semble serein sur les chances du parti à remporter les prochaines élections législatives. Le samedi 21 janvier 2012, les militants du parti ont présenté leurs vœux à leur leader en son domicile à Lomé. Gilchrist Olympio en a profité pour s’exprimer sur les perspectives des élections législatives. « Je crois que nous allons gagner les élections législatives. L’UFC est un grand parti qui existe dans le pays il y a longtemps, qui est implanté de Lomé à Cinkanssé et qui dépasse même Cinkanssé pour aller dans le Burkina-Faso », a affirmé l’ancien opposant historique au feu Gnassingbé Eyadéma.

« Ce qui est important, c’est que nous sommes en association avec un grand parti, le Rassemblement du Peuple Togolais», a-t-il ajouté évoquant la nécessité pour eux de voir, « les réglages à faire, les concessions à se faire, le développement commun pour le pays », a souligné le président de l’UFC. « Nous préparons les élections ensemble », a-t-il dit. Une réflexion qui porte certains à croire que l’UFC ira aux élections sur la base d’un accord électoral avec le RPT.

M. Olympio a souligné l’unanimité qui est faite au sein de la classe politique, sur la nécessité d’avoir des élections transparentes, libres et équitables. « J’ai dit à Mme Hillary Clinton que le temps des disputes est révolu au Togo. Elle m’a dit que c’est ce que souhaite également les Etats-Unis », a t-il révélé à ses militants. Le leader de l’UFC a été présenté par le Chef de l’Etat à la Secrétaire d’Etat à la Présidence, lors de l’escale effectué par cette dernière à Lomé.

koaci

Tags: , ,

Laissez un commentaire

Weboy

*