|

Togo : Des officiers et sous-officiers togolais formés du 24 au 27 septembre à Lomé aux "pratiques professionnelles du maintien de l’ordre en contexte électoral"

image_pdfimage_print

Quelque 50 officiers et sous-officiers des forces de sécurité togolaises, issus principalement de la police et de la gendarmerie nationale seront formés du 24 au 27 septembre à Lomé aux « pratiques professionnelles du maintien de l’ordre en contexte électoral », initiative du Centre Régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC), a appris dimanche l’Agence Savoir News auprès dudit Centre à Lomé.

Il s’agit d’un atelier de formation des formateurs qui s’inscrit dans le cadre du Projet d’appui aux processus électoraux (PAPE) financé par l’Union européenne (UE) et en coopération avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

L’Etat togolais, le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH), le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et le Bureau des Nations Unies auprès de l’Union africaine (UNOAU) sont les autres parties prenantes à l’organisation de cet atelier qui aura pour cadre, l’Ecole nationale de la gendarmerie à Lomé.

Cette formation se situe dans le cadre des prochaines consultations électorales nationales (élections parlementaires et locales). Aucune date n’a encore été annoncée pour la tenue de ces scrutins.

Selon un communiqué de l’UNREC transmis à l’Agence Savoir News, cette formation vise à « renforcer davantage l’ancrage des forces de sécurité togolaises aux principes démocratiques, en un mot à la gouvernance démocratique ».

Les périodes des consultations électorales ont bien souvent été sources de tension : la sécurisation des processus électoraux est donc cruciale. En ce domaine, l’UNREC a développé pour les forces de sécurité africaines des modules de renforcement de leurs capacités en matière de maintien de l’ordre en contexte électoral.

C’est ainsi qu’après le Togo (juillet 2007 et octobre 2009), la Guinée (juillet-août 2010) et le Niger (décembre 2010), l’UNREC mobilise aux côtés de l’Etat togolais d’autres partenaires pour un atelier de renforcement des capacités des forces de sécurité nationales sur le thème : « Le respect des principes démocratiques en contexte électoral ».

Au cours de cet atelier de formation des formateurs, les participants auront droit à des cours magistraux interactifs et cas pratiques articulés autour plusieurs thématiques notamment « l’environnement juridique et réglementaire du maintien de l’ordre en contexte démocratique », « la conduite éthique et légale en maintien de l’ordre dans un contexte électoral » et « la relation entre les forces de sécurité et les civils : la sécurité collective, les principes démocratiques, les droits de l’homme, la protection des personnes et des biens ».

Les participants plancheront également sur « les situations de maintien de l’ordre et d’utilisation de la force par les forces de sécurité dans un contexte électoral », et feront des « études de cas et simulation ».

Les différents sujets et cas pratiques seront dispensés par des experts nationaux et internationaux de haut niveau, encadrés par l’UNREC.

La formation prendra fin par une simulation de maintien de l’ordre toujours sur le site de l’Ecole nationale de gendarmerie à Lomé, ce qui permettra aux formateurs de confronter les enseignements reçus avec la pratique professionnelle du maintien de l’ordre respectueux des principes démocratiques en contexte électoral. FIN

savoirnews

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Themes

*