|

Sécheresse en Somalie : L’Afrique, l’éternelle assistée ?

image_pdfimage_print

Le sort de millions de personnes frappées par la sécheresse dans la corne de l’Afrique préoccupe-t-il vraiment la communauté internationale ? Malgré les cris de cœur de Ban Ki-Moon, c’est avec peu d’entrain que certains pays riches annoncent leurs aides aux millions de Somaliens fuyant leur pays, chassés par la pire sécheresse que la région ait connue au cours de ces 60 dernières années. Au moins 12 millions de personnes sont touchées par la malnutrition, annonce-t-on. Hormis la Grande Bretagne qui a annoncé une aide de 59 millions d’euros, les donateurs se comptent sur le bout des doigts.

Après les images d’insurgés Shebab lourdement armés tirant dans toutes les directions dans les rues de Mogadiscio, voilà encore la Somalie sous le feu de la rampe. Cette fois-ci, ce sont des femmes et enfants somaliens squelettiques qui font la Une des journaux. Jusqu’à quand l’Afrique restera-elle spectatrice de ses propres malheurs sans pouvoir venir en aide à ses fils ?

Si le continent noir fait itérativement face à ces genres de situations, c’est dû au manque d’organisation de ses instances dirigeantes. Plus préoccupées par des questions de défense des régimes décadents et de soutien aux chefs d’Etat en mal de popularité dans leur pays, l’Union africaine, la CEDEAO, la SADEC, la CEMAC etc… oublient l’essentiel, le soutien aux populations frappées par des calamités comme celles auxquelles font face les habitants de la corne de l’Afrique. L’Afrique peut facilement prendre soin de ses sinistrés, car elle en a les moyens. Mais pourquoi diantre faut-il toujours qu’elle tende la main vers l’extérieur pour parer au plus pressé ?

Olivier A.

source: liberté hebdo togo

Tags: ,

Laissez un commentaire

Weboy

*