|

PROVONAT : Déjà 1.500 volontaires nationaux mobilisés, le programme « régionalisé »

image_pdfimage_print

Initié et mis en œuvre depuis 2010 par le ministère du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, le programme de Promotion du Volontariat National au Togo (PROVONAT) a déjà mobilisé et déployé 1.500 volontaires nationaux pendant qu’il amorce une phase de « régionalisation » avec la mise en place, début avril, de cinq Centres Régionaux du Volontariat (CRV).

Les 5 CRV – retenus à l’issue d’un processus concurrentiel – sont des antennes régionales qui ont pour mission de suivre, d’accompagner, de mobiliser les candidats ainsi que les structures d’accueil et de promouvoir le volontariat au niveau des cinq régions économiques du pays.

L’ONG Partage et Action en Synergie pour le Développement (PASYD) a été ainsi retenue pour la région maritime ; l’Association Ile de Développement (AIDE), pour la région des plateaux et le Groupe de Recherche Action pour le Développement Socio-économique (GRADSE) pour la région centrale.

Dans la région de la Kara, c’est l’ONG Santé Rurale en Afrique (SAR-AFRIQUE) qui sera chargée de coordonner à l’échelle régionale des actions de promotion, de gestion du volontariat national et du conseil des candidats au volontariat national pendant que l’ONG Recherche, Appui et Formation aux Initiatives d’Auto développement (RAFIA) assumera cette tâche dans la région des Savanes.

Il s’agit, explique le coordonnateur national du PROVONAT, Combey Adama, de « rapprocher ce programme de tous les jeunes du Togo, leur donner la chance d’y participer et les suivre de plus près ».

Les 1.500 volontaires nationaux bénéficiaires du programme à ce jour – dont 43% de femmes – ont été mobilisés par vagues successives de 300 en septembre 2011, 700 en décembre et 500 début avril dernier. Ils sont déployés dans les secteurs de l’agriculture, de la santé, des sciences sociales, économiques, techniques et juridiques, de l’administration, de la communication et des médias pour une période d’un an renouvelable, avec à la clé une allocation forfaitaire mensuelle de subsistance de 40.000 selon qu’ils ont un niveau d’étude inférieur ou égal au baccalauréat et de 60.000 F CFA selon qu’ils ont un niveau supérieur.

Le PROVONAT permet de mobiliser et de valoriser socialement les ressources humaines disponibles dans le pays en offrant aux jeunes diplômés et primo-demandeurs d’emploi, la chance d’acquérir leurs premières expériences professionnelles tout en leur inculquant des valeurs de citoyenneté et d’engagement pour le Togo.

1.000 autres volontaires nationaux avant fin 2012

Selon Mme Victoire Tomégah-Dogbé, ministre du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, 1.000 autres volontaires nationaux seront mobilisés et déployés sur le terrain avant la fin de cette année.

« Vous ne pouvez pas imaginer combien ce dispositif permet à ces jeunes diplômés et primo demandeurs d’emploi de participer au processus de développement de notre pays, de cultiver un certain nombre de valeurs et de se faire une première expérience. Il n’y a qu’à les rencontrer, échanger avec eux pour s’en convaincre. Vous ne pouvez pas non plus imaginer combien les structures qui accueillent ces volontaires nationaux sont satisfaites de l’apport de ce dispositif et des services des volontaires », indique-t-elle.

« A travers le PROVONAT, des jeunes ont déjà trouvé une situation meilleure. Certains ont même eu un emploi stable dans des organisations internationales comme la BOAD, l’IFDC, etc, depuis seulement 6 mois. D’autres ont bénéficié de formations de renforcement de capacités notamment au Sénégal, en France, au Japon etc. », précise la ministre (En Photo).

Pour le compte de l’année 2011, l’Etat a débloqué 500 millions de F.CFA. Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a contribué à hauteur de 73. 000 dollars, soit environ 34 millions de F.CFA. France Volontaires a pour sa part apporté une contribution en ressources humaines, en mettant à la disposition du Programme, un volontaire spécialiste en recrutement et formation.

« Pour cette année, la contribution de l’Etat togolais s’élève à 780 millions de F.CFA, soit 280 millions de F CFA de plus que l’année dernière », a souligné Adama Combey, le coordonnateur du programme.

Rappelons que le « Volontaire national » (VN) est une personne qui accepte de son plein gré une tâche, une mission, et qui s’engage à plein temps sur une période déterminée et dont les frais de subsistance sont pris en charge.

A la différence d’un bénévole, le volontaire reçoit une indemnité de subsistance en échange de son engagement à temps plein. Les Volontaires Nationaux sont des jeunes diplômés et primo-demandeurs d’emplois qui profitent de leur première expérience professionnelle en tant que volontaire pour développer leurs compétences.

Les missions confiées aux « Volontaires nationaux » sont d’une durée minimale de 6 mois et d’une durée maximale de 12 mois (avec renouvellement possible), mais la durée cumulée des missions ne devra pas dépasser 5 ans.

Avant leur déploiement, les VN reçoivent une bonne dose de formation aux « valeurs et principes » du volontariat ainsi qu’aux outils et procédures d’intégration au sein d’une organisation. Ils prêtent serment en jurant d’accomplir leur mission « en toute intégrité, objectivité, avec dévouement, humilité, solidarité, professionnalisme » et de se conformer à « toutes les dispositions juridiques réglementant le volontariat national au Togo ». FIN

savoirnews.net

Photo de l’article:portail d’infos du Togo

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

Premium WordPress Themes

*