|

Les «non dédommagés du Grand contournement de Lomé» en appellent à Faure Gnassingbé

image_pdfimage_print

grands_travaux


Un autre dossier vient rallonger la liste des manifestations sociales que connaît ce début d’année. Il s’agit des « non dédommagés du Grand contournement de Lomé» qui, à travers une sorte de sit-in sur l’esplanade du Palais des congrès de Lomé, en ont appelé au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé à intercéder personnellement pour le règlement de leur situation qui dure depuis plus de trois (3) ans. C’est ce qu’a constaté un reporter de l’Agence de presse Afreepress ce lundi.
 
Interrogé, le porte-parole de ces Togolais, Kodjo Kaflan a expliqué que l’évaluation des préjudices est faite depuis au moins trois (3) ans et chaque acteur, aussi bien l’Etat que les victimes de l’expropriation pour cette cause d’utilité publique savent ce qui doit être fait.
 
« Nous sommes à Attiégou et nous habitons sur notre terrain depuis plusieurs années et il s’est fait que l’Etat voulait construire une route et que la route va prendre en compte une partie de nos terrains. L’Etat a évalué selon ce qu’il a pris pour nous indemniser. Quelques-uns l’ont été et nous sommes restés sur notre soif depuis-là. Nous avons fait des démarches mais elles ne donnent rien, voilà pourquoi nous interpellons le chef de l’Etat », a-t-il indiqué.
 
Sont aujourd’hui concernés par ce qu’ils qualifient de de « statu quo », une cinquantaine de familles.
 
Selon M. Kaflan, cette façon selon laquelle deux (2) vagues de victimes ont été indemnisées et qu’il n’est pas possible de savoir ce qu’il en est des autres, fait souffrir plusieurs personnes.
 
«Nos habitations sont détruites et nous nous retrouvons depuis sans logement et sans le minimum pour subvenir à nos besoins », a-t-il déploré.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

WordPress Blog

*