|

Lucien Bruneau : "J’ai été très bien accueilli par les français de Lomé. Ils se sont montrés très intéressés par les propositions Ecologistes"

image_pdfimage_print

Candidat aux élections législatives des 3 et 7 juin prochain en France, Lucien Bruneau est en campagne à Lomé depuis mercredi.

Soutenu par « Europe Écologie Les Verts », M. Bruneau est candidat dans la 10ème circonscription des Français établis hors de France.

La 10ème circonscription législative de l’étranger est composée de 49 pays – dont le Togo – répartis sur 9 circonscriptions électorales de l’Assemblée des Français de l’Etranger. (AFE). Au 1er janvier 2011, la population des Français établis dans la 10ème circonscription est de 140 310. A l’instar de Jean-Daniel Chaoui (candidat investi par le parti socialiste) et d’Alain Marsaud (candidat investi par l’UMP en campagne à Lomé) Lucien Bruneau est venu séduire ses compatriotes vivant au Togo. L’Agence Savoir News est allée à la rencontre de ce dernier. Lisez.

Savoir News : Présentez-vous à nos lecteurs monsieur Lucien Bruneau

Lucien Bruneau : J’ai 34 ans. J’habite en Ethiopie. Je travaille depuis presque 4 ans avec la coopération française à Addis-Abeba et donc je représente Europe écologie les verts pour cette première élection législative des français de l’étranger sur l’une des plus grandes circonscriptions regroupant 49 pays dont une grande partie de l’Afrique sub-saharienne et du Moyen orient, sauf Israël »

Savoir News : Pourquoi votre candidature au prochain scrutin législatif ?

Lucien Bruneau : Je souhaite que les français de la circonscription puissent défendre l’écologie dans la nouvelle majorité. Dans notre circonscription, nous sommes témoins des changements climatiques, au Togo en particulier avec l’érosion côtière. Comme député, je souhaite renforcer la prise en compte des principes écologiques dans l’action extérieure de la France. La deuxième raison de ma candidature, c’est que je souhaite utiliser mes dix ans d’années d’expériences à l’étranger, pour représenter les français de la circonscription et améliorer les politiques qui leurs sont destinées. Par exemple, améliorer l’accès aux écoles françaises via un meilleur système de bourses scolaires.

Savoir News : Vous êtes à Lomé depuis quelques jours. Qui avez-vous rencontré ? Et quel est le message ?

Lucien Bruneau : J’ai rencontré déjà l’ambassadeur de France au Togo, Nicolas Warnery, ainsi que d’autres personnels de l’Etat français, comme le conseiller de coopération et d’actions culturelles. Mais j’ai aussi visité l’Institut Français (ex-CCF) avec une grande médiathèque, une belle salle d’exposition et une scène qui permet de programmer des échanges culturelles qui font partie de la richesse des actions de la coopération française, qui malheureusement voient leurs moyens réduire.

J’ai aussi visité le centre médicaux-social de l’ambassade qui permet de donner un meilleur accès aux soins aux français de Lomé.

Comme député, je souhaite défendre les moyens humains et budgétaires de ces centres, puisqu’il y en a une dizaine dans la circonscription. J’ai organisé mercredi soir, une rencontre avec les français de Lomé et nous avons débattu des enjeux de ces élections pour l’Ecologie et pour les français de l’étranger. Une des questions qui a été posée est relative aux visas qui sont plus difficiles à obtenir, ce qui participe à une dégradation de l’image de la France, notamment vis-à-vis des étudiants étrangers.

J’ai également rencontré jeudi soir, des représentants de la société civile du Togo pour mieux comprendre la situation de l’environnement et de l’écologie au Togo, en vue d’améliorer l’action de la France dans son aide au développement du Togo.

Je vais aussi visiter le lycée français de Lomé, avant de continuer ma campagne sur Cotonou (Bénin).

Savoir News : Comment les français de Lomé vous ont accueilli ?

Lucien Bruneau : J’ai été très bien accueilli par les français de Lomé. Ils se sont montrés très intéressés par les propositions Ecologistes, notamment en matière d’accès à l’énergie.

Savoir News : Parlez-nous de l’alliance « Europe écologie les verts » avec le Parti socialiste

Lucien Bruneau : « Europe écologie les verts » a fait le choix d’une alliance de raison avec le Parti socialiste pour influencer les changements à venir et entamer la transition écologique de la société française. Nous avons deux ministres dans le gouvernement. Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des Territoires et du Logement et le deuxième qui est Pascal Canfin, chargé du Développement. Ce ne sont pas des ministères de l’Environnement, ce qui veut dire que les Ecologistes sont prêts à participer à un changement global sur nos territoires et à l’étranger. Il faut maintenant que ce gouvernement ait une majorité cohérente à l’assemblée nationale avec une forte composante de députés écologistes. Je souhaite être le député écologiste de la dixième circonscription pour intégrer les principes écologiques à la politique étrangère de la France, parce qu’il faut être exemplaire en France en économisant l’énergie et en changeant notre manière de consommer, mais aussi aider nos pays partenaires à développer leur propre économie verte. L’Afrique sub-saharienne a des ressources naturelles très importantes qu’elle pouvait transformer elle-même et créer plus d’emplois. FIN

Propos recueillis par Nicolas KOFFIGAN

savoirnews.net

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

WordPress

*