|

Le président burkinabé s'attribue la défense lors du remaniement

image_pdfimage_print

Le président burkinabé, confronté à de récentes mutineries de soldats, a annoncé la composition du nouveau gouvernement, jeudi 21 avril au soir, selon des décrets lus à la télévision publique RTB. Le chef de l’Etat s’y est attribué le ministère de la défense. « Le président du [Burkina] Faso, chef suprême des armées, assume les fonctions de ministre de la défense et des anciens combattants », stipule l’un des décrets.

GARDE PERSONNELLE TOUCHÉE

Ce poste est particulièrement sensible dans le contexte actuel. Le régime du président Compaoré, un militaire arrivé au pouvoir par un coup d’Etat en 1987, fait en effet face, depuis plus d’un mois, à des mutineries de soldats qui ont touché jusqu’à sa propre garde personnelle.

Ces rébellions ont eu lieu en parallèle d’autres mouvements de contestation de la plupart des couches de la société burkinabé depuis fin février. Quinze nouveaux ministres entrent dans ce gouvernement qui en compte 29 (contre 38 auparavant). Tous appartiennent au parti au pouvoir ou à la mouvance présidentielle. Ce nouveau gouvernement, emmené par Luc Adolhpe Tiao, journaliste de formation et ancien ambassadeur du Burkina en France, constitue l’équipe la plus resserrée de l’histoire du Burkina Faso.

source: AFP

Laissez un commentaire

Free WordPress Themes

*