|

Le PNUD octroie une subvention d’environ 169 millions de F.CFA à douze organisations de la société civile

image_pdfimage_print

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a octroyé ce mercredi, une subvention non remboursable d’environ 169 millions de F.CFA (320.171 dollars US) à douze organisations de la société civile togolaise dans le cadre du Programme de micro-financement du Fonds pour l’Environnement Mondial (PMF/FEM), a constaté l’Agence Savoir News.

Le PNUD est l’une des agences de mise en œuvre du Fonds pour l’Environnement Mondial. Ce Fonds est destiné aux organisations de la société civile porteuses de projets qui profitent à l’environnement mondial.

Le PMF/FEM est un mécanisme financier qui vise à trouver des solutions locales aux problèmes environnementaux globaux. Il est exclusivement destiné aux organisations de la société civile, afin de leur apporter des appuis techniques et financiers pour l’exécution de projets identifiés par les communautés à la base susceptibles de contribuer à la gestion durable des ressources naturelles et à la protection de l’environnement.

C’est la troisième fois consécutive que le PNUD octroie cette subvention à des organisations de la société civile.

Les documents ont été signés dans les locaux du PNUD par Mme Khardiata Lo Ndiaye, Coordonnatrice résidente du Système des nations Unies et Représentante résidente du PNUD au Togo et des responsables de ces Organisations bénéficiaires.

Ces financements ont pour but d’aider à développer les capacités et à soutenir les efforts que font les communautés à la base pour réduire la pauvreté, par la conservation et l’utilisation durable de la diversité biologique, la lutte contre les changements climatiques, la protection des eaux internationales, la lutte contre la dégradation des terres et la lutte contre les Polluants Organiques Persistants.

Selon Coordonnatrice résidente du Système des nations Unies et Représentante résidente du PNUD au Togo, quatre critères permettent de bénéficier du FEM.

La structure doit être une organisation communautaire ou une ONG togolaise travaillant dans le secteur de l’environnement, de la biodiversité, de la conservation des sols, de la protection de la forêt. Elle doit avoir au moins deux années d’existences reconnues dans ce domaine, elle doit prouver d’une expérience dans le domaine d’activité et son engagement dans le secteur. Le quatrième et dernier critère est lié au plafond de financement, a longuement expliqué Mme Khardiata Lo Ndiaye.

Les projets financés sont des projets qui ont un » impact visible et dont on peut suivre la trace ».

Mme Khardiata Lo Ndiaye a invité les bénéficiaires à mettre « toutes leurs forces et tout leur engagement dans la réussite des projets, car leur réussite va conditionner le maintien de financement ».

Pour Ayébou Komi du CADI-Togo, porte-parole des bénéficiaires, cette subvention est un défi à relever : « nous prenons l’engagement d’une gestion minutieuse des fonds pour une réussite des projets au profit des communautés que nous accompagnons dans nos localités respectives ».

Rappelons que 32 projets ont été financés au Togo pour un montant de 418 millions de F.CFA (830.200 dollars US) pour le compte du Programme de micro-financement du Fonds pour l’Environnement Mondial. FIN

Lambert ATISSO / Junior AUREL

savoirnews.net

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire

WordPress Themes

*