|

La CENI veut assurer un processus électoral « sans faute »

image_pdfimage_print

vote_ceniDans le but d’« assurer un processus électoral efficace », la Commission électorale nationale indépendante (CENI) forme depuis vendredi matin cent vingt (120) techniciens de support, a constaté l’Agence Afreepress. Cette formation, a confié Angèle Dola Aguigah, présidente de la CENI va dans le cadre de l’organisation des prochaines élections législatives et locales. « Nous avons le devoir de former un certain nombre de techniciens qui doivent être à même d’intervenir sur des problèmes électriques des kits. Nous avons commencé avec les techniciens de support qui constituent un élément important du processus électoral. Ils doivent être formés pour avoir la qualité d’intervenir sur les kits qui vont servir à enrôler ou à recenser les citoyens en âge de voter », a confié celle-ci à l’Agence Afreepress.

Cette initiative de la CENI, première d’une série de formations, a pour objectif « d’assurer un bon déroulement du processus électoral ». « Si ces gens ne sont pas formés, s’ils n’ont pas la qualité du travail et ne savent pas manipuler les kits, cela serait vraiment lourd de conséquences pour le processus électoral », a insisté M. Aguigah.

Après cette formation des techniciens de support suivra celle des « formateurs des formateurs » puis ce sera le tour de plus quatre (4) mille opérateurs de saisie de suivre une formation.

Telli K.

afreepress

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Themes

*