|

FTF, les Eperviers et le Recrutemenent d'un sélectionneur TCHANILE TCHAKALA AFFINE SES AMBITIONS

image_pdfimage_print

Arrivé à la tête de l’équipe nationale de football du Togo pour assurer l’intérim après le départ de Thierry Froger, Tchakala TCHANILE est en train de réussir là où son prédécesseur a échoué. Pour une pige de quelques matches, le manager de l’académie Liberty sport d’Agbodrafo a redonné le sourire au public sportif togolais par des résultats encourageants des Eperviers. Il se positionne ainsi pour continuer le travail de la refondation de l’équipe nationale de football du Togo.
« La coupe de l’UFOA, Un pari gagné »

Les Eperviers du Togo, version CHAN, ont remporté, samedi 14 mai, la Coupe des Nations de l’UFOA, Nigeria 2011, en dominant les Super Eagles du Nigeria (3-2) au Moshoud Abiola International Stadium d’Abeokuta. Au-delà de ce succès qui a marqué les esprits, des joueurs comme Atakora Lalawelé, Cyril Guédjé, Womé Dové, Zakari Morou ont prouvé de belles dispositions et on confirmé leur talents. Dans l’ombre de cette victoire, on retrouve Tchakala TCHANILE. Arrivé sur la pointe des pieds au sein du staff technique, il a mieux fait que de la figuration à ce tournoi. « J’étais à Bastia en France dans le cadre des formations pour le développement de mon centre quand on m’avait fait appel, j’étais arrivé à 5 jours de la compétition (Ufoa), j’ai fait ce que je peux et voilà dieu merci on a remporté la coupe » Cette affirmation prouve que le technicien a une bonne connaissance du groupe et a misé sur l’aspect tactique pour déjouer tous les pronostics. Etant manager général du centre de formation Liberty Sport Academy, il a eu sous sa houlette la majeure partie des joueurs dont N’Souhoho Mensah, Womé Dové et autres Atakora Lalawelé. Sa gestion du groupe permet au Togo de remporter son premier trophée international du football togolais depuis la Gottia Cup en 1999, en Suède. La déclaration du défenseur de Free State d’Afrique du Sud est évocatrice du rôle joué par le sélectionneur lors de ce tournoi : « Depuis notre regroupement, nous nous sommes dit que nous devons prouver au monde que le Togo a encore des joueurs de talent. Ce n’était pas facile vu que le championnat de Première Division n’a pas encore démarré au Togo. Mais le coach Tchanile a fait l’essentiel en prenant quelques joueurs de la D2 pour étoffer le groupe. Heureusement, la mayonnaise a pris. »

Tchanilé Tchakala surprend les Menas

L’euphorie générale suscitée par la victoire du Togo à la coupe de l’Ufoa à Abeokuta n’a heureusement pas constitué un frein pour le staff technique. Boostés les Eperviers devraient honorer la journée FIFA du 10 Août 2011. Après le match amical avorté face au Salvador aux Etats-Unis, la fédération Togolaise de football a du solliciter son homologue du Niger pour la journée FIFA. En pleine confiance dans les éliminatoires, le Niger constitue un adversaire redoutable à domicile. L’Egypte et le Nigeria ont fais les frais de cette sélection bâtie sur un collectif huilée autour de Maazou Ouwo et Daouda Kamilou.
Dans la canicule au stade général Seyni Kountché de Niamey, les Eperviers ont déjoué les pronostics en menant au score avec Amewou Komlan, (2è), Kondo Arimiyao (41èmn) et Aloenouvo Backer.

Les Menas secoués à domicile sont parvenus à rétablir la jonction à 3-3. Ce score peu flatteur pour les menas a révélé le travail effectué par le sélectionneur intérimaire des Eperviers Tchakala TCHANILE.

Togo- Botswana, la Confirmation

Le résultat nul acquis à Niamey a loin de rassurer le public sportif mis a nu les carences défensives de la sélection togolaise. Il a ouvert le chantier de la reconstruction d’un secteur de jeu clé de l’équipe. C’est ce à quoi devrait s’atteler Tchakala et son staff technique. Déjà éliminé de la course à la CAN 2012, la victoire reste le seul moyen de consolider l’effectif et de permettre au Togo de mieux se positionner dans le groupe K des éliminatoires. Cette s’annonçait périlleuse au vu de la forme de l’adversaire, le Botswana leader du groupe avec 17 points et déjà qualifié pour la CAN 2012 au Gabon et en Guinée Equatoriale.

C’est le buteur togolais Kondo Arimiyao qui a inscrit le seul but de la rencontre à la 23e minute, permettant à son équipe, en pleine phase de reconstruction, de donner un signe favorable à ses supporters. Le public sportif a été satisfait de la prestation de son équipe au cours de cette rencontre. Le changement de Nibombé Daré par le jeune Ouro Akoriko Sadate sonne comme la passation de pouvoir au sein de la défense des Eperviers.

Le Togo s’apprête à défier la Tunisie le 08 octobre 2011 au stade olympique de Radès. Un match crucial pour la Tunisie qui joue à distance sa qualification dans ce groupe avec le Malawi. Que nous réserve Tchakala TCHANILE et son groupe lors de ce match ? Le public sportif togolais espère que l’embellie suscité par le succès devant le Botswana va continuer en vue des prochaines joutes continentales.

T.E

source : trianglesesenjeux.com

Laissez un commentaire

Free WordPress Theme

*