|

Environnement : La Société Bio Technology-Togo met sur le marché, des sachets "biodégradables et additifs"

image_pdfimage_print

La société Bio Technology-Togo a présenté ce mercredi aux professionnels des médias, des échantillons de ses sachets « biodégradables et additifs » pour les industriels, a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

Bio Technology-Togo est une société commerciale qui fournit des sachets biodégradables et additifs qu’elle importe. Cette société appuie également des ONG nationales qui luttent pour la protection de l’environnement.

Selon Mme Némé Sodji, directrice de la société Bio Technology-Togo, l’environnement reste l’un des domaines un peu oublié par les médias qui, pour la plupart, s’intéressent à la politique, à la santé, à la culture etc…

« Nous savons tous que le développement passe par tous les aspects : politique, santé, économique », a-t-elle indiqué, soulignant que l’environnement semble être oublié un tout petit peu.

Elle a surtout vanté les qualités des produits mis sur le marché par sa société. Elle a invité les industriels à se ruer vers les additifs certifiés mis sur le marché par la société Bio Technology-Togo.

« Les additifs prodégradants de type d2w sont développés et commercialisés par la Société Britannique Symphony Environnemental, représenté au Togo par Bio Technology-Togo », a-t-elle expliqué.

Ces additifs sont des sels de métaux introduits à des concentrations très faibles lors de la fabrication de la plupart des films standards sans modification des processus.

« Bio Technology-Togo propose des solutions alternatives technologiques et écologiques aux problèmes de plastiques dans l’environnement. Il s’agit du +plastique intelligent+, avec une durée de vie illimitée et programmable. C’est le plastique oxo-biodégradable issu de la technologie d2w, qui dégrade le plastique totalement, en l’espace de quelques mois », a souligné Mme Némé Sodji.

L’engagement de Bio technology-Togo est, selon elle, une réponse à la préoccupation des autorités togolaises face à l’utilisation des déchets plastiques non biodégradables qui polluent l’environnement.

Le gouvernement avait pris en janvier 2011, un décret fixant les modalités de gestion des sachets et emballages plastiques au Togo. Ledit décret met fin à la production, l’importation, la distribution et la commercialisation des sachets et autres emballages en plastique non biodégradables.

Un moratoire de six mois avait été accordé aux opérateurs économiques importateurs et de neuf mois aux producteurs de sachets et emballages plastiques pour se conformer aux dispositions du décret.

Mais, force est de constater aujourd’hui, que, les sachets non biodégradables sont encore utilisés partout.

Au moins 3 milliards de ces sachets plastiques sont utilisés chaque année à Lomé, selon les statistiques de l’Association « Pour un Avenir Ensoleillé (PAE) », œuvrant dans le domaine de la protection de l’environnement.

Edem Etonam EKUE

savoirnews.net

Tags: , ,

Laissez un commentaire

WordPress Themes

*