|

Dialogue à la Primature : Des leaders du CAR, de l’ANC et du RPT face ce lundi à Gilbert Houngbo

image_pdfimage_print

Le Premier ministre Gilbert Fossoun Houngbo a tenu ce lundi à la Primature, une réunion avec des leaders des partis politiques ayant des députés à l’Assemblée Nationale, conformément à la volonté exprimée par l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) de Jean Pierre Fabre et le Comité d’Action pour le renouveau (CAR) de Me Dodji Apévon, a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

Etaient présents à cette réunion – qui a démarré à 10H 30 GMT – Maîtres Dodji Apévon et Yawovi Agboyibo et de Jean Kissi (CAR), Jean-Pierre Fabre et Patrick Lawson (ANC) et Solitoki Esso, secrétaire général du Rassemblement du Peuple Togolais (RPT, le parti au pouvoir).

L’Union des Forces de Changement (UFC, principal parti d’opposition) de Gilchrist Olympio, n’était pas représentée à cette réunion0

Selon un communiqué rendu public à l’issue des travaux, cette rencontre vise notamment à  » rechercher le plus large consensus autour des questions relatives à l’amélioration du cadre électoral ».

Les participants à cette réunion se retrouveront demain (mardi) pour définir l’ordre du jour.

L’ANC, a accepté prendre part à un « dialogue franc », mais a posé comme condition que les neuf députés ayant remplacé les députés révoqués de l’Assemblée Nationale soient privés de délibération et de vote sur les réformes constitutionnelles, institutionnelles et sur le cadre électoral, qui seront transmis à l’Assemblée Nationale par le gouvernement à l’issue des discussions, indique le communiqué dont l’Agence Savoir News a obtenu copie.

« Les formations politiques présentes et le Gouvernement ont convenu qu’aucun texte ne saurait être envoyé à l’Assemblée Nationale s’il n’a fait l’objet de consensus », souligne le texte.

« L’ANC va participer à la rencontre. Nous avons demandé que l’es 9 députés ayant remplacés ceux révoqués soient privés de vote et de délibération. Une assurance nous a été donnée. Aucun sujet sans consensus ne sera envoyé à l’Assemblée nationale pour être adopté », a déclaré M.Fabre.

« Des assurances nous ont été données. Les discussions ont donc porté sur l’amélioration du cadre électoral et les réformes constitutionnelles et institutionnelles », a pour sa part souligné Me Apévon.

Par ailleurs, les partis politiques et le gouvernement ont également convenu d’un agenda de travail accéléré.

Afin d’éviter toute confusion, le Premier ministre a « rassuré les partis politiques que les travaux à venir du CPDC rénové ne sauraient porter sur les sujets relatifs aux réformes constitutionnelles et institutionnelles, ainsi que ceux relatifs à l’amélioration du cadre électoral ».

Rappelons que le CAR et l’ANC ne participent pas aux débats au sein du Cadre Permanent de Dialogue de Concertation (CPDC – rénové) pour protester notamment contre sa composition.

Ils ont invité ces derniers jours, le gouvernement à ouvrir un autre Cadre de discussions, en vue de débattre des questions liées aux réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Le CPDC a déjà débattu des sujets relatifs à ces réformes et les documents de compilation des propositions remis au gouvernement.

De retour de la Primature, Nicolas KOFFIGAN

savoirnews.net

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Theme

*