|

Convention des Nations Unies pour la torture : Une délégation togolaise à Genève pour la présentation du 2ème rapport du Togo

image_pdfimage_print

Une délégation togolaise est arrivée samedi à Genève (Suisse) où elle prendra part à la 49ème session du comité des Nation Unis pour la torture, a constaté l’Agence Savoir News sur place.

Conduite par Mme Léornardina Doris Rita Wilson de Souza, ministre des droits de l’Homme, de la consolidation de la démocratie et de la formation civique, la délégation togolaise devra présenter lundi devant le comité des Nations Unies contre la torture, le 2ème rapport périodique du Togo sur la convention contre la torture.

Selon des sources proches de la délégation togolaise, la présentera de ce document « va durer au maximum 20 minutes, et puis les membres du comité poseront à leur tour des questions pendant 100 minutes à la délégation du Togo ».

La 49ème session du comité des Nation Unies pour la torture a démarré depuis le 29 octobre et prendra fin le 23 novembre prochain.

Cette session enregistre la présence de 9 pays : Sénégal, Gabon, Pérou, Mexique, Norvège, Quatar, Russie, Tajikistan et le Togo. Tous ces pays doivent présenter leur rapport devant le comité des Nations Unies contre la torture, présidé par le Chilien Claudio Grossman.

En octobre 2011, le Togo avait déjà présenté devant le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies à Genève, son rapport au titre de l’Examen Périodique Universel (EPU).

L’EPU est un processus unique en son genre. Il consiste à passer en revue, tous les quatre ans, les réalisations de l’ensemble des 193 Etats membres de l’ONU dans le domaine des droits de l’homme. Il s’agit d’un processus mené par les Etats, sous les auspices du Conseil des droits de l’Homme. Lors de la présentation du rapport du Togo, 133 recommandations avaient été formulées et 89 ont été acceptées par le Togo.

Rappelons que le comité des Nations Unies contre la torture est un organe composé d’experts indépendants, qui surveille l’application de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants par les Etats parties.

Il regroupe en son sein, tous les pays membres de l’ONU qui ont ratifié cette convention.

Tous les Etats parties sont tenus de présenter devant ce Comité, à intervalles réguliers, des rapports sur la mise en œuvre des droits consacrés par la Convention.

Le Comité examine chaque rapport et fait part de ses préoccupations et de ses recommandations à l’État partie sous la forme d’ »observations finales ».

Ce Comité se réunit à Genève et tient généralement deux sessions par an (en mai et en novembre). FIN

En Photo : Mme Léornardina Doris Rita Wilson de Souza

Depuis Genève, Loïc Lawson pour Savoir News

Tags: , ,

Laissez un commentaire

WordPress Blog

*