|

Affaire ReDéMaRe au Togo: priorité au remboursement des personnes physiques

image_pdfimage_print

Le remboursement des personnes physiques, estimé à 6,822 milliards de FCFA, bénéficie d’une priorité dans le plan de dédommagement des victimes de la société de placement Réseau de la Masse sans Ressource (ReDéMaRe), fermée en juillet dernier sur l’ordre des autorités togolaises, a-t-on appris samedi de source officielle.

Les personnes morales dont les remboursements s’élèvent à environ 1,078 milliards de FCFA ne seront prises en compte qu’en seconde position, dans le montant total de remboursement de 7,901 milliards de FCFA pour 30.145 adhérents ayant perçu moins de cinq mensualités, a indiqué le Comité intersectoriel chargé de l’affaire.

Cette société de placement, offrant des intérêts de 212%, a été fermée juillet dernier selon la décision prise par le Conseil des ministres du Togo, qui avait avancé de doute sur la régularité de cette activité et indiqué un « risque très important d’escroquerie » de la population.

La société avait justifié que « les intérêts de 212% servis à ses clients proviennent des règlements des placements effectués notamment dans les bâtiments et travaux publics ».

Selon un récent communiqué officiel, ReDéMaRe comptait près de 44.809 adhérents comprenant 1.489 personnes morales, avant sa fermeture. Elle a distribué près de 10,976 milliards de FCFA, encaissé au total 18,658 milliards de FCFA dont les frais d’adhésion qui s’élevaient à environ 2 milliards de FCFA.

Un petit retour en arrière:

Cela fait déjà des semaines que l’on parle de ReDéMaRe dans notre pays et sur Radioameli.com. Cette semaine, la situation se complique, la tête de RéDéMaRe est tombée, le Directeur Général Essohamlon Sama est arrété et écroué à la prison civile de Lomé ce mardi 20 juillet 2010, révèle LIBERTE de ce jeudi.

L’institution avait été suspendue en Conseil des Ministres par le Gouvernement Togolais, ce qui avait engendré un remue-ménage à Lomé : manifestation de joie d’un côté et langue de bois du côté des victimes. Beaucoup de rédaction du pays en avait fait des actualités manchettes.

Après le tintamarre du gouvernement, les 50 000 adhérents s’interrogent.Le gouvernement Houngbo II annonçait avec grand bruit la fermeture de ReDéMaRe et promettait le remboursement des adhérents.

Où en est-on de ce dossier ? se questionne le quotidien.

Le site d’information de la Republique du Togo a publié ce lundi  « Début des remboursements ».

Laissez un commentaire

WordPress Themes

*