|

Affaire DSK : Nafissatou Diallo a-t-elle demandé de l'argent ?

image_pdfimage_print

Selon plusieurs médias américains, Nafissatou Diallo aurait négocié un arrangement financier en juin avec les avocats de Dominique Strauss-Kahn, qu’elle accuse toujours d’agression sexuelle. Un nouveau rebondissement à trois jours de l’audience.
«C’est une nouvelle attaque sans fondement contre ma cliente et ses avocats, qui a pour but de détourner l’attention du fait que Dominique Strauss-Kahn a violemment attaqué et a sexuellement agressé une femme innocente dans cette chambre d’hôtel. Nous sommes impatients d’évoquer l’affaire devant un jury.» La phrase est de Kenneth Thompson. L’avocat de Nafissatou Diallo tente d’éteindre les rumeurs et les informations de certains médias américains. Selon eux, à la mi-juin, des pourparlers auraient été entamés entre les deux parties afin de régler l’affaire avec une somme d’argent. Mal en point à ce moment, la femme de chambre aurait voulu négocier sa sortie. Des discussions secrètes auraient ainsi eu lieu entre les avocats de Dominique Strauss-Kahn et ceux de Nafissatou Diallo dans les dernières semaines de juin, en vue d’un règlement.

Le procureur Cyrus Vance a voulu savoir si l’avocat de la jeune femme, Kenneth Thompson, a, lors de ces discussions, proposé de ne plus coopérer avec l’enquête contre un règlement financier, rapportent deux journaux, citant des sources proches du dossier. Le procureur aurait quant à lui, demandé à Kenneth Thompson de lui fournir toute information sur ces éventuelles tractations. Le bureau du procureur s’est refusé à tout commentaire dans l’immédiat. Kenneth Thompson est donc monté au créneau ce vendredi soir. Benjamin Brafman, l’un des avocats de Dominique Strauss-Kahn, a expliqué qu’il «serait utile pour M. Thompson d’être honnête et impartial sur ce qu’il s’est passé».

DSK-Diallo : aucun deal financier selon Thompson

Une chose est certaine, de telles tractations, si elles sont confirmées, porteraient un nouveau coup à la crédibilité de Nafissatou Diallo, qui accuse Dominique Strauss Kahn de l’avoir agressée dans une suite du Sofitel à New York le 14 mai dernier. Ces nouvelles révélations interviennent alors qu’une nouvelle audience est prévue mardi prochain à New York, date capitale dans cette affaire qui pourrait connaître un dénouement sur le plan pénal. Mettant en avant les doutes sur la crédibilité de Nafissatou Diallo qui a menti sous serment, les avocats de DSK espèrent en effet un classement de l’affaire. Dominique Strauss-Kahn a plaidé non coupable le 6 juin de sept chefs d’accusation, dont tentative de viol (pénétration), acte sexuel illégal (fellation forcée) et séquestration. Parallèlement à ce volet pénal de l’affaire, l’avocat de la femme de chambre a annoncé il y a quelques jours son intention d’entamer des poursuites au civil, pour réclamer des dommages et intérêts.

source : francesoir

Tags:

Laissez un commentaire

Premium WordPress Themes

*