abass_kaboua_manif_500

Le président du Mouvement des Républicains Centristes a évoqué sa confrontation avec Mohamed LOUM a.k.a Toussaint TOMETY à la justice.
Ce dernier lui aurait demandé de lui pardonner. Le leader s’est ensuite étonné que le procureur de la République ai disparu des radars.
Évoquant les dispositions contre la torture, il considère que le juge devrait stopper la procédure, car devenue caduque.
Faure GNASSINGBE, Yark DAMEHANE, Feu Général TIDJANI, tous passent sous le rouleau du caterpillar du CST.
Suivez plutôt : anecdotes et révélations toujours au menu.

Abass KABOUA : « Cet enfant (LOUM) nous a tué, a dit le procureur au téléphone » [23/03/2013]


Le Président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) confirme que Mohamed LOUM lui a bel et bien écrit une lettre. Pour lui, les déclarations du jeune homme confirme la nature falsificatrice des tenants du pouvoir. Il a détaillé les éléments qui depuis le début montraient que la façon dont l’enquête a été menée relève du montage.
Il a réitéré ses remerciements aux militants et sympathisants pour leur soutien continu.

Jean-Pierre FABRE : « Il (Mohamed LOUM) s’est écroulé, le complot s’écroule » [23/03/2013]


Réagissant aux derniers événements dans le dossier d’incendies de marché dans lequel les leaders du Collectif Sauvons sont inculpés, Me Gil-Benoit Afangbedji rappelle qu’il plane sur la tête des inculpés une condamnation à perpétuité. Pour lui, l’accusateur Mohammed Loum alias Toussaint Tomety qui s’est retracté doit être protégé et le doyen des juges d’instruction doit prendre les mesures nécessaires pour surseoir à la procédure. En effet, le jeune homme ayant déclaré avoir fait les aveux sous le coup de la torture, en vertu de la convention des Nations Unies contre la torture, la procédure doit être automatiquement arrêtée.

Gil-Benoit Afangbedji: le doyen des juges d’instruction doit surseoir à la procédure [23/03/2013]


Le Trésorier du Colletif Sauvons le Togo (CST) a informé les militants et sympathisants du déplacement du coordonateur Zeus AJAVON à Abuja. Il a indiqué qu’ils espéraient que la CJ-CEDEAO rendrait sa décision dans l’affaire Kpatcha.
Malheureusement, le délibéré a été remis à une date indeterminé comme celà ne s’est jamais passé dans les annales juridique.
Il a ensuite raconté une partie de sa propre histoire intimement liée au marché d’Adawlato qui l’a nourrit. Ce qui ne lui permettrait jamais de songer à y mettre le feu.
Il est aussi revenu sur le retournement dans l’affaire des incendies et a révélé une des tortures morales dont Agbeyomé KODJO a été victime.
Il a enfin tenu à préciser que la collecte de don servira aussi à une tournée internationale du CST.

Gil-Benoit AFANGBEDJI : « Grâce à vos dons, le CST fera une tournée internationale » [23/03/2013]

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here