josephkouame-leontogbe


La société Total Togo s’est expliquée lundi sur les raisons qui expliquent le ralentissement de la vente dans ses stations, de bouteilles de gaz butane communément appelé gaz de cuisine. Selon le Directeur général de Total Togo, un important trafic de bouteilles a été découvert dans le pays depuis le dernier trimestre 2012. « Des mesures ont été prises pour mettre fin à ce trafic, mais le phénomène était d’ampleur. Des gens font venir des conteneurs entiers de bouteilles dans le pays. Le parc de Total Togo a été infesté de ces bouteilles de gaz butane d’origine étrangère. Il y a parmi ces bouteilles, des bouteilles réformées qui constituent des bombes ambulantes », a indiqué Joseph Kouamé.

C’est, selon la direction de Total Togo, ce qui explique la lenteur remarquée dans la livraison du gaz butane dans ses stations. La société motive cette décision par son « engagement à ne pas mettre la vie de ses consommateurs en danger ». « Le seul motif de cette décision est la sécurité du consommateur. Quel est l’intérêt de Total de dire qu’il ne vendra plus de gaz de cuisine ? », s’est interrogé le Directeur général de Total Togo au cours d’une rencontre avec la presse.

Total fabrique ses bouteilles selon une procédure « très claire » définie par le groupe conformément à des règles de qualité requises, soutiennent les responsables de la société. « Les bouteilles de Total Togo sont achetées selon des spécifications techniques. La matière dans laquelle la bouteille est fabriquée et les modes de fabrication sont les conditions sur lesquelles la société met assez d’accent », a fait savoir Léon Togbé, directeur des spécialités au sein de cette société.

Plus de douze mille (12 000) bouteilles d’origine étrangère sont à détruire dans les stocks de Total Togo, ce qui représente, selon les responsables de cette société, un manque à gagner de près deux cents (200) millions de francs CFA.

Environ cinq cents (500) à six cents (600) tonnes de bouteilles de gaz de cuisine étaient vendus par mois. Actuellement, il n’y a que deux cents (200) tonnes de bouteilles qui s’écoulent par mois par la société Total Togo.

Les ventes de gaz butane se poursuivent néanmoins dans les points de vente de Total sur la présentation de tickets de consignation.

Olivier A.

afreepress

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here