Le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (JNIM) a revendiqué l’attaque perpétré contre le poste avancé de Kpékpakandji, dans la nuit du 10 au 11 mai dernier au Nord du Togo.

Une attaque qui avait fait huit (8) morts et treize (13) blessés dans le camp des Forces de Défense et de l’ordre (FDS) togolaises. Une première attaque meurtrière dans le pays.

L’information a été révélée par MENASTREAM, une structure spécialisée sur la sécurité et les conflits au Sahel et en Afrique du Nord.

« La revendication a été faite dans la revue hebdomadaire du groupe en format audio et constitue la première attaque revendiquée au Togo », a souligné la structure.

Rappelons que, selon le Gal Yark Damehame, ministre de la Sécurité et de la Protection civile, il y a eu 15 morts dans le groupe des assaillants.

@togoactualite.com

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here