Des microfinances ou des établissements financiers qui disparaissent avec l’argent des clients, c’est récurent ces dernières années au Togo. Après les cas connus ces dernières années qui ont laissé beaucoup de togolais dans la désolation, un autre établissement a disparu avec la tontine de ses clients.

Il s’agit de GKA-Togo situé à Bè-Kondjindji. Selon les informations, ça fait plus de A mois que les clients de cet établissement financier n’ont plus de nouvelles de ses responsables. Les portes sont fermées et les collecteurs également ne circulent plus pour les collectes comme ils en ont l’habitude.

Les tentatives des clients pour joindre les responsables de cet établissement restent pour le moment infructueuses et pourtant plusieurs clients ont épargné d’importantes sommes dans cet établissement qui jusqu’à sa disparition, proposait deux types de service aux souscripteurs.

Cet établissement proposait aux clients la tontine journalière où les agents font la collecte d’argent chez les clients comme on en voit chez presque toutes les microfinances de nos jours, ensuite une autre contre laquelle les souscripteurs sont souvent fournis en vivres et non-vivres, a indiqué un client de cet établissement.

« J’ai épargné une somme de deux cent mille (200 000) francs CFA auprès de cet établissement et depuis début mars, je n’ai pas de nouvelles d’eux. Je voulais m’offrir un conteneur afin d’en faire une boutique. Même les collecteurs sont injoignables. Je suis désemparée », a confié une autre cliente.

Jusqu’à l’instant où nous mettons cet article sous presse, les clients ne savent toujours pas à quel saint se vouer.

@togoactualite.com

1 commentaire

  1. Comme il y avait une autorité de ce pays qui a fait ça et on ne lui a rien fait, c’est devenu un passeport . De plus comme le ne se SOUCIT Pas de la SOUFFRANCE du peuple , il n’y a aucune mesure pour garantir ses biens.. Si on regarde de prêt, on verra que ce sont des gens qui ont liens avec des cadres du pouvoir. Je vous que nos autorités nous prouvent le contraire en retrouvant avec sanctions sévères à l »encontre de ces bandits protégés.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here