engrais


L’attribution le 15 mars dernier de 25 000 tonnes d’engrais évalué 8 milliards de FCFA destinées à la nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT) à la société ICE du groupe espagnol PEFACO de Francis Perez met la société WABCO de Charles Carrière dans tous ses états.

Cet ancien fournisseur de cette matière stratégique vient de déposer un recours en annulation devant la chambre administrative de la cour d’appel de Lomé. Le groupe français WABCO est d’ailleurs prêt à aller au bout de sa plainte, jusque devant la cour suprême du Togo.
Charles Carrière accuse donc l’autorité de régulation des marchés publics (ARMP) d’avoir pris une décision opaque au profit du géant hôtelier.

Le groupe WABCO proteste également contre l’attribution d’un autre marché d’engrais de plus de 10 milliards destiné à la centrale d’approvisionnement des intrants agricoles, celui-ci attribué à Dame Julie Beguedou, femme d’affaires proche du Chef de l’Etat togolais. Sur le même sujet, un autre recours est déposé devant la même juridiction.

Une affaire de gros sous qui permet d’apprécier l’impartialité de l’autorité de réglementation des marchés publics et l’indépendance de la justice togolaise.

WABCO COTIA S.A. est spécialisée dans la production d’engrais et de produits phytosanitaires. Elle est installée au Togo, à Lomé, en zone franche à proximité du port autonome.

Les autres fournisseurs ICE de Francis Perez et de Julie Beguedou importent ce produit chimique pour ensuite le livrer au gouvernement togolais.

Alfredo Philomena

indépendant express

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here