Brigitte-A--johnson-500


« S’il advenait qu’ils débutaient le recensement le 15 mars tel qu’annoncé, nous invitions tout le monde à sortir pour s’inscrire sur les listes électorales, non seulement nous devons sortir pour nous inscrire sur les listes électorales, mais aussi nous devons être éveillés pour surveiller par nous-mêmes le processus. Nous devons dénoncer chacun à son niveau toute tentative de fraude au cours de ce processus », déclarait vendredi la présidente de la Coalition Arc-en-ciel, Brigitte Adjamagbo-Johnson (photo) au micro de radio Légende Fm, une station de radio privée de Lomé.


Gerry Taama, le président du Nouvel engagement togolais (NET), ancien parti membre de la Coalition Arc-en-ciel a réaffirmé pour sa part, l’engagement de son parti à s’inscrire dans le processus en invitant ses militants à aller se faire enregistrer sur les listes de recensement dès le début de l’opération. « Chacun doit se faire recenser pour aller voter au moment venu », a laissé entendre le patron du NET dans un entretien accordé à l’Agence Afreepress et Radio City Fm, à diffuser ce dimanche sur les ondes de cette chaîne de radio.


Les formations politiques regroupées au sein du Collectif Sauvons le Togo (CST) de leur côté ont donné rendez-vous à leurs militants ce samedi pour, disent-ils, leur communiquer la consigne à tenir dans le cadre de ces recensements. « Peut-être que nous appellerons les militants à se faire inscrire sur les listes électorales », a confié à l’Agence Afreepress un leader politique proche de cette coalition.


Le Togo organise dans les mois à venir, des élections législatives et locales. La Commission électorale nationale et indépendante (CENI) a annoncé la semaine dernière, la date du début du recensement électoral devant ouvrir la porte au processus électoral. La CENI fixe cette date au 15 mars prochain.


afreepress

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here