gerry_taama_en_tournee_nord


Une délégation du Nouvel engagement togolais (NET, opposition) séjourne depuis samedi 16 mars 2013 dans la partie septentrionale du pays. Le NET comme à son habitude, a confié Gerry TAAMA, président national de cette formation politique et chef de la délégation à Afreepress, va « directement au contact des populations de base pour les inciter à se faire recenser, et pour recueillir les informations sur le terrain ».
 
La première rencontre a eu lieu à Kara ce dimanche 17 mars à 15 h dans un hôtel de la place. Chacun des quatorze (14) cantons de la Kozah était représenté par trois délégués membres des fédérations cantonales, en plus des cadres du parti vivant dans la préfecture de la Kozah.
 
Prenant la parole, le président du NET a d’abord survolé plusieurs sujets liés à l’actualité politique de ces derniers mois au Togo. L’homme a parlé de la problématique des dialogues politiques, des arrestations effectuées au sein de l’oppisition suite aux incendies des marchés, de la préparation du NET pour les élections à venir. L’homme d’affaires et patron de parti politique, a surtout déploré « l’absence d’information politique contradictoire » à l’intérieur du pays, les populations étant obligées de n’écouter que les « seulles informations » relayées par les médias d’État.
 
Concernant le recensement électoral en cours, le NET a demandé à ses militants « d’aller se faire recenser en masse », et a incité toute la population à participer à l’opération. « Le Recensement est un acte civique équivalent à la déclaration de naissance ou à l’obtention d’une carte d’identité », a mentionné Gerry Taama qui précise cependant qu’il ne suffit pas de se faire recenser et rester chez soi. « Les militants du NET doivent régulièrement être sur le terrain pour suivre les opérations et relever les dysfonctionnements et autres fraudes pour permettre au parti de faire des recours », a indiqué aux populations des deux préfectures, le président du NET.
 
Le débat qui a suivi a permis aux responsables des fédérations de mieux cerner les contours de l’actualité politique. En ce qui concerne le recensement, il est apparu que plusieurs difficultés techniques, notamment liées au fonctionnement des kits, ont été relevées dans presque tous les cantons. Les militants ont aussi rapporté la présence au dos des cartes d’électeurs de la signature de l’ancien président de la CENI, Taffa Tabiou.
 
La réunion a pris fin avec l’engagement de tous les militants à « redoubler d’efforts, afin de garantir au NET, une agréable surprise lors des prochaines élections locales et législatives ».
La délégation a poursuivi sa tournée à Niamtougou, où elle a rencontré les délégations de neuf (9) cantons au centre culturel de Baga. Les mêmes échanges ont eu lieu, dans la même ferveur.
Dès lundi 18 mars, la délégation du NET compte passer dans certains centres pour se rendre compte du déroulement des opérations de recensement.
 
La CENI avait indiqué au démarrage du recensement, que techniquement, ce serait la signature de l’ancien président de l’insitution qui figurera sur les cartes d’électeurs. (suivre le lien).
afreepress

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here