cfcc
 
Le Collectif des femmes pour une conscience civique a appelé ce mardi à une « marche pacifique » samedi prochain dans les rues de Lomé pour soutenir le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé, suite aux « incendies criminels » dans les marchés de Lomé et de Kara, a appris l’Agence Savoir News auprès des organisatrices de la manifestation.
 
Le marché de Kara (environ 420 km au nord de Lomé) et le principal bâtiment du grand marché de Lomé ont été ravagés la semaine dernière dans par des incendies. Pas de perte en vies humaines, mais les dégâts sont énormes, selon certains économistes.
 
Le Collectif des femmes pour une conscience civique – membre Mouvement des Jeunes pour la Popularisation de la Bonne Gouvernance (MJPG) – invite les populations de Lomé et ses environs à une « marche pacifique » dans les rues de Lomé samedi prochain pour « soutenir » le chef de l’Etat Faure Gnassingbé.
 
Regroupement d’organisations, le MJPG est l’une des Associations ayant soutenu Faure Gnassingbé lors de la présidentielle de mars 2010.
 
Selon les organisatrices, cette manifestation vise à « dire non à la destruction des biens publics et privés, ainsi qu’à la violence intolérable faite aux femmes à travers les incendies criminels ».
 
La marche partira de la place de la Colombe de la Paix à 6H GMT pour chuter au Palais des congrès de Lomé.
 
Rappelons que le gouvernement a qualifié « d’actes criminels », ces incendies et a mis en place une commission composée d’officiers de police et de gendarmerie, placée sous l’autorité du Procureur.
 
Les forces de sécurité et de défense ont arrêté « un mode d’opération en vue de renforcer la protection des personnes, des biens et des édifices publics sur toute l’étendue du territoire national ».
 
Les autorités togolaises ont pris plusieurs mesures lundi soir, à l’issue de la réunion du « comité de crise » installé au lendemain de ces incendies : les bâtiments des deux marchés, ravagés par les feu seront entièrement détruits et reconstruits et des mesures de sécurité et de précautions ainsi que d’autres dispositions en cours appropriées seront mises en œuvre en concertation avec les groupes organisés des commerçantes et les commerçants.
 
Le comité de crise va procéder avec diligence à l’identification des sites susceptibles d’abriter provisoirement les activités commerciales et au recensement des personnes affectées en vue de l’évaluation des préjudices subis. Par ailleurs, le gouvernement étudie déjà la possibilité d’une rencontre avec les établissements de crédits et les structures de microfinances pour évaluer la situation des créances. Les groupes organisés des commerçantes et les commerçants seront étroitement associés et consultés sur l’ensemble des mesures envisagées.
 
Par ailleurs, un centre d’accueil d’écoute est ouvert sur le site de la Foire Togo 2000 et des moyens de transports seront également mis à disposition devant la Chambre de commerce à partir de mercredi.
 
De plus, un numéro vert 22 21 20 25 est ouvert en cas de besoin et est joignable gratuitement. Enfin, des cellules d’assistance médico-psychologiques ont été mises en place dans les CHU et CHR de Kara et de Lomé pour une prise en charge gratuite. FIN
 
Photo@Archives
 
Junior AUREL
 
savoirnews
 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here