journée-femme-atakpame
A l’instar des autres localités du pays, la ville d’Atakpamé (environ 175 km au nord de Lomé) a célébré la journée internationale de la femme. La célébration a été marquée par deux activités : une grande campagne de salubrité à travers la ville et une conférence-débat sur le thème : « Participation de la femme à la gouvernance publique », a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News sur place.
Le thème principal retenu par les Nations Unies pour cette journée est : « Une promesse est une promesse : il est temps de passer à l’action pour mettre fin aux violences faites aux femmes ».
Les manifestations ont commencé jeudi dernier par une campagne de salubrité, opération au cours de laquelle les artères de certaines rues et certains quartiers de la ville d’Atakpamé ont été rendus propres.
Vendredi, les femmes se sont retrouvées pour une conférence-débat animée par Mme Clémentine Améwu. Elle a insisté sur trois points à savoir : contexte et spécification du thème de la journée Internationale de la femme 2013 ; les causes et problèmes liés à la participation de la femme à la gouvernance publique, et les enjeux et perspectives de la participation de la femme à la vie publique. Les préfets de l’Ogou Allagbé Kokou Bayedjen et de l’Anié Balabawui Ezoula Agoro ont assisté à cette rencontre.
Les différentes questions posées ont permis aux participantes de bien cerner les contours du thème débattu. M. Amevor Marc le responsable d’antenne de la direction régionale de la promotion de la femme à pour sa part félicité les femmes du grand Ogou pour leur détermination et a profité de l’occasion pour retracer l’historique de cette journée
« Je suis très ravie d’assister à cette rencontre, car je repars bien informée. Je souhaiterais que de telles séances de débats soient régulièrement organisées à l’intention des femmes, parce que j’ai l’impression que nous ne sommes pas bien informées », a confié à l’Agence Savoir News, une participante.
Après cette conférence-débat, les activités se sont poursuivies dans l’après-midi du vendredi avec des rencontres de basket-ball dans des établissements secondaires, initiative de la « Fondation Aquereburu ».
Une soirée culturelle sur l’esplanade de la direction de l’action sociale avec un grand buffet des plats locaux, dans une ambiance de danses traditionnelles a clôturé la journée. Cette soirée a vu la participation de certains artistes de la chanson togolaise comme Finiki et Light Emilie.
Un match de football est encore prévu ce dimanche au stade municipal et opposera les femmes FAT aux Femmes revendeuses d’Atakpamé. FIN
D’Atakpamé, Yacoubou Taïrou Le Roi

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here