Incendies_accuses_500x290
 
Ils sont en tout sept (photo) et ont été présentés à la presse ce vendredi à la gendarmerie de Lomé. Ils font parti des dix-huit personnes interpellées dans le cadre des enquêtes sur les incendies des grands marchés de Lomé et Kara. D’ailleurs ils disent en être les auteurs.
 
D’après le ministre de la Sécurité et de la protection civile, le colonel Yark Damehame, les enquêtes effectuées par les investigateurs ont révélé que quelques jours avant les faits, deux importantes réunions se sont tenues au siège de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC). Ces deux réunions à laquelle ont participé Alphonse Kpogo, Jean Eklou et Gérard Adja ont permis de définir les stratégies à utiliser pour s’attaquer à certains points du pays. « C’est au cours de ces réunions qu’il a été décidé d’incendier les grands marchés de Lomé et Kara ainsi que d’autres marchés des autres grandes villes du pays telles que Sokodé, Dapaong etc. D’autres personnes avaient pour mission de brûler des stations d’essence et les sièges de CIB INTA », a indiqué le ministre Yark. « Les matériels devant servir à déclencher les incendies ont été entreposés au siège de l’ANC », a-t-il ajouté.
 
Selon les dires de M Yark, l’ex-député de l’ANC, Manty, est le principal recruteur des pyromanes. Il serait présentement en fuite et est activement recherché par les autorités togolaises.
 
« Tous ceux qui composent le CST ont participé à ces opérations. Parmi les jeunes interpellés, il y en a à qui Gérard Adja, le vice-président de OBUTS, a demandé d’incendier des stations d’essence. A propos de la somme à leur payer, ils se sont entendus sur 1 million de FCFA. C’est ce qu’il explique la levée de l’immunité et l’interpellation d’Agbéyomé Kodjo. Naturellement il est le premier responsable du parti OBUTS. Son degré de responsabilité sera déterminé par la justice », a annoncé le ministre de la Sécurité tout en promettant l’interpellation d’autres personnes dans les prochains jours.
 
D’ailleurs, juste après la conférence de presse du ministre, le chauffeur du président de l’ANC a été aussi interpellé. Il constitue la dix-huitième personne interpellée dans cette affaire. La preuve que, comme l’a dit Yark, le gouvernement ne lésinera pas sur les moyens pour que les responsables de ces actes soient tous arrêtés.
 
Rodolph TOMEGAH
 
independantexpress

Regarder et analyser les différentes déclarations des accusateurs et à vous d’en juger

 

Montage rocambolesque de Yark Damehane pour décapiter le CST: L’homme des CIB [25/01/2013]


Montage rocambolesque de Yark Damehane pour décapiter le CST: Mohamed, le Sénégalais [25/01/2013]


Montage rocambolesque de Yark Damehane pour décapiter le CST: Christophe d’Atakpamé [25/01/2013]


Le casting du montage rocambolesque de Yark Damehane pour décapiter le CST [25/01/2013]


Jean-Pierre FABRE: Ca rappelle tristement la période du RPT triomphant et ses montages [26/01/2013]

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here