fifa_ftf


Arrivée à Lomé le 25 mars, la mission conjointe de la Fédération Internationale de Football (FIFA) et de la Confédération Africaine de Football (CAF) a bouclé ses travaux. Cyril Loisel, Directeur de développement de la FIFA et Prosper Abega, Président de la Commission d’Appel de la CAF et expert de la FIFA étaient face aux professionnels des médias dans les locaux de la Fédération Togolaise de Football (FTF). Ont également assisté à cette rencontre certains membres de la FTF dont le président Gabriel Améyi et des présidents et secrétaires généraux des clubs.

C’est la deuxième mission FIFA/CAF à Lomé en l’espace de cinq mois. MM.Loisel et Abega étaient déjà à Lomé en octobre dernier où ils ont eu à travailler avec les responsables de la FTF sur un certain nombre de points contenu dans un plan de relance du football au Togo. Et ce plan comporte quatre volets : la relance des compétitions de D1 et D2, la création d’une vraie direction technique, la mise en place de procédure de gestion adéquate et moderne et l’instauration d’un travail sérieux sur la diversification des ressources de la fédération.

Selon le directeur de développement de la FIFA, cette nouvelle mission a mis l’accent sur deux principaux points : le calendrier des activités de la FTF – notamment les championnats de D1 et D2 – et les actions mise en place par la Fédération pour aller de l’avant.

Le championnat national de football de première division sera lancé le 13 avril prochain avec le match inaugural entre Dyto FC (champion en titre de la D1) et Anges de Notsè (champion de la D2).

Et pour accompagner le football togolais, la FIFA mettra à la disposition de la fédération, la somme de 850.000 dollars US pour la période 2013/2014, a souligné M.Loisel, chef de cette mission conjointe.
Il a également mis l’accent sur la nécessité pour la FTF de doter le football togolais d’une « vraie » direction technique, en raison des nouvelles réformes de la FIFA qui seront en vigueur à partir de 2015.

« Toutes les fédérations membres de la FIFA doivent se conformer à ces nouvelles règlementations pour bénéficier des programmes de développement de la FIFA. Et l’un des points importants est relatif au compte rendu permanent de la gestion des fonds alloués par la FIA aux fédérations », a souligné M.Loisel.

Le football des jeunes a également retenu l’attention des journalistes à cette rencontre. Pour l’instant, la Fédération ne dispose pas de moyens financiers pour embrasser tous les secteurs de la discipline : « La fédération s’est d’abord concentrée sur les championnats de D1 et D2, car le football togolais revient de loin. Il n’y avait même pas de compétition », a pour sa part souligné M.Abega.

« Mais à terme, il faudrait que les jeunes qui souhaitent jouer au football au Togo, puissent le faire de manière structurée », a-t-il souligné.
Par ailleurs, certains confrères sont revenus sur la prime réservée aux Eperviers du Togo, suite à leurs bonnes prestations à la dernière phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), disputée en Afrique du Sud.

« Pour l’instant, aucune somme n’a encore été débloquée pour le Togo. En plus, nous ne connaissons pas le montant qui nous sera alloué », a souligné Gabriel Améyi.
Rappelons que le Togo avait atteint pour la première fois les quarts de finale de la CAN, après sept participations à cette compétition. FIN

En Photo : M.Loisel au milieu

Junior AUREL / Nicolas KOFFIGAN

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here