SONY DSC
 
Le Collectif « SAUVONS LE TOGO » a appris, avec consternation et indignation, l’arrestation de M. Gérard ADJA, premier vice président de la formation politique OBUTS, le dimanche 13 janvier 2013, après sa sortie de la messe. Le Collectif «SAUVONS LE TOGO», ayant appris cette arrestation arbitraire et illégale, a dépêché quatre avocats au Service de Renseignement et d’Investigation de la gendarmerie nationale où le sieur ADJA Gérard est détenu.


Contre toute attente et contre toute logique juridique, l’assistance à M. ADJA leur a été refusée et, pire, deux de ses avocats, Me Jil Benoît AFANGBEDJI et Me Raphaël KPANDE-ADZARE, ont été, a leur tour, gardés à vue, malgré l’intervention du bâtonnier de l’Ordre des avocats du Togo. Pour l’heure, aucune charge n’est retenue contre M. Gérard ADJA, et aucune information judiciaire n’est ouverte contre lui, aux dires du procureur de la République, qui n’était même pas informé de son arrestation. Cette situation dans laquelle se trouve M. Gérard ADJA prouve, à suffisance, qu’il s’agit purement et simplement d’une machination préméditée savamment orchestrée par le pouvoir en place, en vue de décapiter le Collectif Sauvons le Togo, mouvement citoyen qui incarne les aspirations profondes du peuple togolais.
 
Le Collectif « SAUVONS LE TOGO » met en garde le régime dictatorial et policier contre tout ce qui adviendrait à M. Gérard ADJA, qui a été privé, non seulement de ses droits à la défense, mais aussi de ses droits aux visites. Dans ces conditions, le Collectif « SAUVONS LE TOGO » interpelle l’Ordre des avocats du Togo pour qu’il prenne ses responsabilités face à ces dérives totalitaires d’officiers de police judiciaire avec qui il est appelé à collaborer.
 
Par ailleurs le Collectif « SAUVONS LE TOGO » élève une vive protestation contre les accusations fantaisistes et sans fondement publiées dans le journal Chronique de la Semaine de M. Dominique ALIZOU, un récidiviste, dont tout le monde connaît le bord politique et reprises par ce dernier, sur les antennes de TV2 et de Kanal FM, et entend ainsi porter plainte en bonne et due forme contre lui.
 
En outre, le Collectif « SAUVONS LE TOGO » met en garde quiconque se hasarderait à lui imputer la responsabilité des drames survenus à Kara et Lomé et n’hésitera pas à engager à son encontre, des poursuites judiciaires.
 
Eu égard à tout ce qui précède le Collectif « SAUVONS LE TOGO » appelle le peuple togolais à la vigilance et lui demande de rester mobilisé pour maintenir la dynamique populaire.
 
Le Collectif « SAUVONS LE TOGO » exige la libération immédiate et sans conditions de M. Gérard ADJA.
v
Peuple togolais, par ta foi, ton courage et tes sacrifices, la Nation togolaise doit renaître !

Lomé, le 14 janvier 2013
 
Pour le Collectif,
 
Le Coordinateur
 
Me Ata Messan Zeus AJAVON
 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here