Agbéyomé Kodjo après avoir voté dans un bureau de Lomé, le 22 février 2020. REUTERS/Luc Gnago

C’est l’une de ses rares apparitions en public depuis la levée de son immunité parlementaire. Au cours d’une rencontre improvisée avec des militants qui se sont attroupés à sa devanture, Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo a rassuré qu’il n’avait aucune intention de fuir le pays comme certains le laissaient entendre sur les réseaux sociaux.

Le candidat de la dynamique Mgr Kpodzro a laissé entendre qu’on lui aurait proposé de l’argent et un « poste élevé » pour reconnaitre la victoire de Faure Gnassingbé.

« A ceux qui me demandent de fuir ou de reconnaitre la victoire de Faure et on va abandonner les poursuites à mon encontre, me donner de l’argent et un grand poste, je leur réponds que le poste de président, c’est vous qui me l’avez donné et je préfère cela à tout autre poste (…) », a-t-il lancé à la foule.

Et de poursuivre: « Nous ne voulons pas envoyez les gens dans la rue pour qu’on leur tire dessus. Mais nous avons d’autres stratégies. Ils ne sont pas tranquilles là où ils sont.  Ils ont les américains aux trousses ».

Le candidat du MPDD a laissé entendre qu’en dehors des Etats-Unis, il aurait également le soutien de la France.

« Les Français n’ont pas encore reconnu sa victoire [la victoire de Faure Gnassingbé, ndlr]. Ils n’ont pas encore le soutien des Français. Nous sommes toujours en train de travailler.  Priez, bientôt le pouvoir nous reviendra », a ajouté Agbéyomé Kodjo.

David TOUMI

source : togoweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici