photo@alome.com


LE TOGO DE REGRESSION EN PROVOCATIONS ;
CODITOGO DIT NON A L’IMPOSTURE PERPETUELLE

Alors que tous les pays qui l’environnent ont vu se succéder à leurs têtes 5 à 8 chefs d’Etats différents depuis les cinq dernières décennies, le Togo porte, comme un boulet, la famille Gnassingbé qui croit pouvoir toujours se succéder de père en fils au sommet de l’Etat.

Nous avons assisté ahuris, aux pseudo-élections législatives du 20 décembre dernier, qui ont vu arriver à l’Assemblée nationale du pays, une cohorte de prétendus députés, nommés par le RPT-UNIR, auxquels se sont joints, pour faire bonne figure, quelques supplétifs misérables en mal de notoriété ou de gamelle.

Une véritable régression démocratique puisque nous voilà avec une Assemblée nationale dont 100% des députés sont du même bord comme au bon vieux temps du parti unique ! Comment peut-on concevoir que le processus dit du dialogue conduit sous l’égide de la CEDEAO ait abouti à une telle régression ?

Et, comme rien n’arrête ce régime d’un autre âge, le secrétaire exécutif du RPT-UNIR annonce la candidature à venir de Faure Gnassingbé aux élections présidentielles de 2020. Il briguerait ainsi un quatrième mandat à la tête du pays alors que la Constitution togolaise, la vraie, n’en autorise que deux !

Et le voilà qui entre en campagne sans le dire, inaugurant aux frais des Togolais une série de conseils des ministres tournants, dont la pauvre ville de Tabligbo a été le théâtre ce mercredi 13 février 2019.

Et voilà qu’il entonne le refrain des promesses, annonçant la construction d’un hôpital de référence, un hôpital de référence qu’il n’a pas eu le temps de construire en 15 ans de pouvoir quand quotidiennement des Togolais meurent, faute de dispensaires et d’hôpitaux dignes de ce nom !

Cette imposture n’a que trop duré et nous ne sommes pas dupes.

Que ceux qui croient en avoir fini avec les revendications du Peuple togolais se détrompent. La demande d’alternance à la tête de l’Etat n’est pas un caprice ni une lubie passagère. Elle s’enracine dans une aspiration profonde et universelle ; celle des peuples à disposer d’eux-mêmes. Elle se justifie par l’état de délabrement et d’arriération de notre pays, comparé à ses voisins immédiats.

CODITOGO dit non à l’imposture et à la provocation permanentes. La lutte de libération menée par le Peuple togolais n’a pas d’autre issue que la victoire. Personne ne peut la troquer contre quoi que ce soit. Personne ne peut l’arrêter ; ni les complices qui soutiennent le régime RPT-Unir, ni les tartufes qui laissent faire en détournant la tête!

CODITOGO renouvelle son invitation à toutes les organisations démocratiques pour une convergence et une mutualisation d’actions afin de faire barrage à l’imposture et faire aboutir les revendications légitimes du Peuple togolais.

CODITOGO exhorte tous les Togolais épris de liberté et de justice à se préparer à remonter au front pour obtenir la pleine et entière satisfaction de leurs revendications légitimes.

 
Un peuple n’abdique jamais !
Le peuple togolais a fait le choix irréversible de la Liberté et de la Démocratie !

Fait à Paris, le 20 Février 2019

 

Pour CODITOGO,
 
Raymond AYIVI
Vice-Coordinateur
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici