cap2015_28avril2015_1


Annoncée pour le mercredi 5 août dernier, la conférence de presse que devrait tenir le président de l’Alliance nationale pour le changement (Anc), candidat du Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) à l’élection présidentielle du 25 avril dernier, Jean-Pierre Fabre, a été reportée sur le mardi 11 août prochain. Visiblement, ce changement ne semble pas du goût des détracteurs du parti orange.
 
Le « grand déballage » comme l’annonce la presse, est très attendu dans certains milieux, surtout ceux qui ont décidé de confisquer la souveraineté du peuple togolais. Cependant, si on peut comprendre du côté du régime qui a cru devoir lancer une campagne de dénigrement à l’encontre de Jean-Pierre Fabre, c’est le comportement de certains leaders dits de l’opposition qui étonne.
 
On se demande en quoi la sortie médiatique de Jean-Pierre Fabre peut faire jaser certains de ses camarades de l’opposition. Les plus virulents vont jusqu’à lui dénier le statut de chef de file de l’opposition. Des « attaques » qui frisent une haine que nourrissent certains envers Jean-Pierre Fabre qui, selon la plupart de ces leaders qui peinent à mobiliser, n’est pas rassembleur ou serait égoïste.
 
Tous accusent aujourd’hui le CAP 2015 d’avoir accompagné Faure Gnassingbé à l’élection présidentielle d’avril dernier, sans pour autant dire au peuple togolais le rôle cynique qu’ils ont joué dans les coulisses pour contrecarrer l’avènement de l’alternance en cette année. La guerre de leadership qui déchire l’opposition depuis plus de trois décennies n’est pas de nature à faciliter la réalisation de cette alternance. L’opposition togolaise s’oppose à elle-même, laissant son principal adversaire occuper tout le champ, au grand désarroi du peuple.
 
Même si on n’aime pas le lièvre, il faut au moins avoir le courage de reconnaître qu’il court plus vite que soi, dit l’adage. L’ANC, quoi qu’on dise, est le parti le plus représentatif (de l’opposition) sur l’échiquier politique national. Aujourd’hui, des gens évoquent des arguties pour contester cette réalité, ânonnant qu’elle n’a jamais participé seule à une élection depuis sa création.
 
Ce sont ces mêmes personnes qui, hier seulement, criaient sur tous les toits que les partis avec lesquels l’Anc se met en alliance ne représentent rien. Ils reconnaissent implicitement en le parti orange son aura (mobilisateur) dont bénéficient ceux qui l’entourent et l’accompagnent dans sa vision.
 
Dans tous les cas, Jean-Pierre Fabre s’apprête à faire l’exercice le mardi prochain, même si d’ores et déjà, certains distillent dans l’opinion qu’il n’a rien à dire aux Togolais. Ce qui est évident pour tous aujourd’hui, c’est que les résultats de la dernière présidentielle ont été frauduleux. Son mémorandum est très attendu, même du côté du régime où on s’interroge sur ce qui constitue ces révélations.
 
On attend donc de voir la réaction des uns et des autres à la suite de cette conférence de presse. Pour le moment, les vendeurs d’illusions peuvent continuer leurs frasques. De toute façon, cela montre qu’en dehors de toute considération, ils aiment bien celui qu’ils livrent aux critiques les plus acerbes.
 
source : Kokou Mitimi / L’ALTERNATIVE
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici