|

Voici les principaux gagnants et perdants des élections américaines de mi-mandat

image_pdfimage_print

C’est un fait, les démocrates sont les grands perdants des élections mi-mandat aux Etats-Unis, qui ont permis aux républicains de s’emparer de la Chambre des représentants, sans néanmoins parvenir à décrocher le Sénat. Mais, plus précisément, qui sont les perdants et les gagnants de ce scrutin ?

LES GAGNANTS

– Le parti républicain : jugé perdu, sans programme, ni leader, il y a deux ans lors de l’élection de Barack Obama à la présidence, le parti conservateur goûte de nouveau au pouvoir à la faveur de sa victoire à la Chambre des représentants.

– Les Américains les plus fortunés : les républicains veulent prolonger les réductions d’impôts pour tous les Américains, y compris pour les plus riches d’entre eux, qui expirent à la fin de l’année. Barack Obama est en faveur de la réintroduction de taux d’imposition plus élevés pour les Américains gagnant plus de 200.000 dollars par an afin de réduire la dette publique.

– Le libre échange : les républicains sont favorables aux traités et accords permettant une circulation plus libre des biens. Ils devraient accélérer le processus de ratification d’accords de libre échange avec la Corée du Sud, la Colombie et le Panama. A l’inverse, nombre de démocrates sont contre les échanges sans entraves et accusent la Chine de pratiques déloyales entraînant des pertes d’emplois aux Etats-Unis.

– Barack Obama ? : malgré la défaite de son parti, certains analystes jugent que la défaite des démocrates le mettrait dans une position favorable pour une éventuelle réélection en 2012. Il sera en mesure d’utiliser les élus républicains du Congrès comme repoussoir.

LES PERDANTS

– Le même Barack Obama : deux ans après son élection triomphale, le président va devoir cohabiter avec les républicains, qui ne vont avoir de cesse de lui mettre des bâtons dans les roues.

– La réforme du système de santé : les républicains ne font pas mystère de leur intention de démonter cette pièce-maîtresse de la présidence de Barack Obama. Les républicains sont notamment opposés à une disposition de la loi qui oblige tous les Américains à se doter d’une couverture maladie.

– Les sans-papiers : de nombreux républicains se battent bec et ongle pour éviter l’approbation de toute mesure visant à régulariser les quelque 12 millions d’immigrants vivant illégalement sur le territoire américain.

– Le traité START : la progression des républicains au Sénat va rendre beaucoup plus périlleuse la ratification de ce traité de désarmement nucléaire signé par Barack Obama et son homologue russe Dmitri Medvedev en avril.

– La législation sur le réchauffement climatique : de nombreux républicains sont farouchement opposés au projet de Barack Obama de faire passer une loi destinée à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

source:AFP

Laissez un commentaire

WordPress

*