|

Une plateforme citoyenne d’organisations de la société plaide pour l’organisation des élections locales

image_pdfimage_print

Une plateforme citoyenne composée notamment d’organisations de la société a plaidé ce lundi pour l’organisation des élections locales, en vue de l’enracinement de la démocratie à la base au Togo. Les responsables de cette plateforme étaient face aux journalistes dans les locaux du CESAL.

Cette plateforme est composée notamment du COPED, de l’ATDPDH, du GRAD, du PSAS, de l’INADES-FORMATION, de l’APED-Togo.

Principal objectif de la rencontre : faire connaître cette plateforme citoyenne au grand public, ainsi que son engagement sur la thématique de l’enracinement de la démocratie à la base au moyen de la décentralisation effective en vue de la promotion de la réconciliation et du développement durable.

Selon Seth Mateli Kluvia, coordinateur de la plateforme, l’article 141qui énonce la décentralisation n’a jamais été appliquée : « et le Togo reste le seul Etat de la sous région où la décentralisation n’est pas consacrée par les collectivités territoriales dirigées par des élus locaux ».

« La population togolaise dans son ensemble connaît peu, ou pas du tout, les enjeux de la décentralisation, étant donné que seules les élections présidentielles et législatives représentent aux yeux de tous, y compris les politiques, le seul enjeu de l’alternance au pouvoir. Par contre, la vraie démocratie se construit et se vit à la base », a-t-il souligné.

« La décentralisation réussie offrirait non seulement aux acteurs politiques, un espace d’apprentissage de l’exercice du pouvoir en tant qu’élus devant rendre compte de leurs mandats à leurs électeurs, mais aussi un cadre où les élus de diverses tendances politiques cohabiteraient au sein d’un même conseil élus pour travailler ensemble », a-t-il expliqué.

Pour Seth Mateli Kluvia, la décentralisation comporte des enjeux de tailles que sont : la participation et la responsabilisation des populations dans les processus de développement à la base. Il y a un lien entre l’enracinement de la démocratie locale et le développement local ».

« Depuis, les communes sont dirigées par des présidents de délégations spéciales qui ne jouent pas le rôle des responsables locaux. Ils ne dirigent que le côté financier des communes, ce qui freine d’ailleurs le développement des collectivités locales. Les élections locales, lorsqu’elles seront organisées, elles vont consacrer la décentralisation et favoriser le développement à la base », a précisé Seth Mateli Kluvia.

Ce dernier a exhorté le gouvernement à inviter les acteurs de la société civile et les délégations spéciales à un « forum national de concertation » autour des enjeux liés à l’organisation des élections locales au Togo.

Les togolais se préparent à renouveler les députés à l’Assemblée, mais aucune date n’a encore été annoncée pour la tenue de ce scrutin. FIN

Nicolas KOFFIGAN

savoirnews

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire

Premium WordPress Themes

*