|

Une partie de Lomé paralysée par la manifestation du Collectif « Sauvons le Togo »

image_pdfimage_print

Lomé, la capitale togolaise présente ce mardi matin le visage d’une ville morte, en l’occurrence les quartiers proches du lieu où aura lieu la manifestation de protestation du Collectif « Sauvons le Togo » qui a appelé les populations togolaises à un arrêt de travail de trois jours en vue d’exiger de meilleures conditions d’organisation des élections législatives et locales à venir.

Du rond-point de Bè Gakpoto (endroit proche de l’aéroport international de Lomé) en passant par le marché de Bè jusqu’à Déckon, grand quartier des affaires de Lomé, toutes les activités sont au arrêt.

Aucune voiture ni moto Zémidjan, ces taxis motocyclette d’ordinaire très téméraires n’est visible. Toutes les routes menant au lieu de manifestation sont occupées par une foule bigarrée avec des sifflets à la bouche.

Une scène révélatrice de la paralysie de ces quartiers a eu lieu au feu rouge du marché de Bè où de jeunes gens en vacances, ont transformé la route en terrain de football. Ce spectacle qui sort de l’ordinaire n’a pas manqué d’attirer l’attention d’une grande foule qui applaudit à se déchirer la paume de la main à chaque fois qu’un but est inscrit.

Malgré la pluie qui s’est abattue sur Lomé ce matin, ils sont donc des milliers de personnes à prendre d’assaut les voies menant au lieu de rassemblement pour répondre à l’appel du Collectif « Sauvons le Togo ».


Un important détachement des éléments de la Police nationale est aussi visible aux principaux carrefours de Lomé.

Lundi déjà, les ministres de l’Administration territoriale et de la Sécurité étaient intervenus sur les plateaux de la télévision togolaise pour appeler chacun au calme. Ceux-ci ont rassuré le peuple des mesures qui sont prises par le gouvernement pour permettre le bon déroulement de cette manifestation.

afreepress.info

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

Premium WordPress Themes

*