|

Troisième Quai au PAL : Le contrat d’exécution des travaux signé ce vendredi à Lomé entre les Groupes Bolloré et Vinci

image_pdfimage_print

Bientôt, le troisième Quai au Port Autonome de Lomé (PAL). Le contrat d’exécution des travaux a été signé ce vendredi à Lomé entre les Groupes Bolloré et Vinci, constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

C’est le Groupe Vinvi – premier groupe mondial de concessions et de construction qui emploie 180 000 personnes dans plus de 100 pays – qui a été retenu pour construire ce troisième Quai qui fera du Port de Lomé, le premier port d’éclatement en Afrique de l’ouest pour des navires de grandes capacités et bien évidemment le Port de référence pour le désenclavement des pays de l’Hinterland.

La cérémonie de signature des documents s’est déroulée dans un grand Hôtel de la capitale togolaise en présence de plusieurs ministres dont Ninsao Gnofam des transports.

Certaines personnalités dont le président de la Cour Constitutionnelle Abdou Assouma et le président de la délégation spéciale de la ville de Lomé, le Contre-amiral Fogan Adégnon ont aussi assisté à la cérémonie.

La signature de contrat d’exécution des travaux intervient environ un an après la cérémonie officiellement de lancement du chantier. Le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé avait lancé le 4 mars dernier, les travaux de construction de ce troisième Quai. Les travaux doivent durer 18 mois.

« C’est un nouveau pas qui vient d’être franchi avec la signature du contrat de ce jour. Ce projet n’est que le début d’une longue marche qui vient de commencer. Le groupe Bolloré peut encore faire ses preuves au Togo dans plusieurs domaines pour la modernisation et le redressement de l’économie du Togo », a déclaré le ministre togolais des transports.

Selon Ninsao Gnofam, la cérémonie de ce jour « vient confirmer la volonté du groupe Bolloré. Car, le groupe Vinci est une référence dans le monde. Et nul ne peut douter un seul instant de sa capacité ».

Le 3e quai sera un ouvrage qui viendra relever la compétitivité du PAL, a souligné M Gnofam, affirmant que sur le plan social, les travaux de construction et de modernisation du terminal vont être un moteur avec la création d’emplois directs et indirects sans oublier le transfert de compétence entre vers les cadres togolais avec la formation de qualité dont ils bénéficieront.

Philippe Labonne, directeur général/Afrique Subsaharienne du Groupe Bolloré Africa Logistics, a de son côté, remercié les autorités togolaises pour la confiance faite à son groupe en lui concédant le troisième quai du Port de Lomé pour 35ans.

« Il s’agit d’un projet fiable et viable destiné à faire du Port de Lomé, le poumon de l’économie togolaise », a-t-il précisé.

Le 3e Quai sera équipé de 5 portiques qui permettront d’améliorer la qualité de service et d’accélérer la productivité des opérations des navires. Le coût des travaux est estimé à environ 300 milliards de F.CFA. Le quai sera long de 450 mètres. La surface des terrains pleins va passer de 16 à 36 hectares.

Créé en 1822, le Groupe Bolloré figure aujourd’hui parmi les 500 plus grandes compagnies mondiales.

Il est présent dans la commission de transport et logistique internationale, le transport et logistique Afrique, la distribution d’énergie, les terminaux et systèmes spécialisés, les films plastiques, les batteries et supercapacités, les véhicules électriques, la communication et les médias.

Lambert ATISSO

savoirnews.net

Tags: , ,

Laissez un commentaire

WordPress

*