|

TOGO : Visite de chantiers de la Banque mondiale et de la BAD

image_pdfimage_print

Les responsables des deux plus grandes institutions bancaires qui soutiennent l’Etat du Togo dans ses efforts de modernisation des infrastructures routières étaient ce samedi en visite sur les chantiers financés par leurs organisations respectives. A la fin de la visite, Hervé Assah, Représentant résident de la Banque mondiale au Togo et Serge N’Guéssan de la Banque africaine de développement (BAD), se sont dits satisfaits de l’avcancement des travaux.

Dans le cadre du projet de facilitation du commerce et du transport sur le corridor Abidjan-Lagos, la Banque mondiale a mis à la disposition de l’Etat togolais une enveloppe de 33 millions de dollars pour la réalisation de travaux de réhabilitation d’infrastructures dans la ville d’Aného et de ses environs. Les travaux concernent entre autres, la construction du tronçon Aného-Sanvee Condji d’une longueur de 5,5 kilomètres, la réhabilitation d’une voie urbaine longue de 2,3 kilomètres, la construction d’un pont de 106 m à encorbeillement successif en béton précontraint à Adjigo, la construction d’un parking de 150 places pour poids lourds à l’entrée de la ville d’Aného côté ouest, le recasement des familles délogées par les travaux et l’indemnisation d’autres.

De son côté, la Banque africaine de développement a mis la main à la poche et débloqué pour le compte de l’Etat, une enveloppe d’un montant de 14.104.348.227 francs CFA pour la modernisation du tronçon Rond-point port, Avépozo.

Techniquement, ce projet vise à fluidifier le trafic inter-Etats afin de développer l’économie sous régionale. Il est constitué de l’aménagement et du bitumage de la route Rond-point Port-Avépozo en deux chaussées unidirectionnelles sur une longueur de 10.3 kilomètres, la construction d’ouvrages d’assainissement latéraux et de drainages de dalots et buses servant d’exutoires vers la mer, de trois ponts et de murs de soutènement dans la zone portuaire et de 4 giratoires.

Après plus d’un an de début des travaux, l’heure était enfin venue pour les bailleurs de fonds d’effectuer une descente sur le terrain afin de toucher du doigt la réalité de l’avancement des travaux et de faire leur observations sur les avancées et les limites de ces travaux. C’est l’exercice auquel se sont livré samedi, Serge N’Guessan de la BAD et Hervé Assah, de la Banque mondiale.

Accompagnés du directeur des Travaux publics (TP), Tchédé-Issa Kanfitine, des cadres des deux institutions bancaires, des ingénieurs, chefs d’entreprises exécutant les travaux et des représentants des populations bénéficiaires, les deux responsables ont effectué une descente sur les chantiers en construction dans la ville d’Aného où ils ont visité tour à tour, le parking achevé à 98% et destiné à accueillir des camions poids lourds en transit au Togo, le magasin d’effort pour la douane, le pont d’Adjido, les travaux de construction d’un marché pour femmes à la frontière Togo-Bénin, une gare routière pour véhicules poids légers d’environ 50 voitures et les nouvelles résidences des familles affectées par les travaux.


A la suite de cette visite, Hervé Assah a exprimé sa satisfaction devant les avancées réalisées et a émis le voeux que d’ici la fin de l’année, les ouvrages puissent être achevés et remis aux populations.

Avant le départ de la délégation de la ville d’Aného, les deux responsables ont eu des discussions avec les populations bénéficiaires et les chefs des entreprises chargées des travaux. Cette rencontre s’est tenue dans les locaux de la Mairie d’Aného, en présence du président de la délégation spéciale, M. Ayivi Ayayi fabrice.

Plus tôt dans la journée de samedi, avant de prendre la direction de la ville d’Aného, la délégation de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement s’était rendue sur les chantiers situés dans les environs du Port autonome de Lomé et de la banlieue d’Avépozo, financés par la BAD.

Le pont en construction sur la nationale N°2 à la hauteur du port autonome de Lomé et surtout une école dont la construction a été entièrement financée par la BAD ont été visités par la délégation.

La Directrice de cette école, Mme Dédé Amouzou a profité du passage des deux bailleurs de fonds pour remercier leurs institutions ainsi que l’Etat togolais pour leurs efforts. « Avant, les élèves ne pouvaient pas venir à l’Ecole primaire publique d’Avépozo, en saison des pluies. Les classes étaient en paillote et le sol inondé. Mais avec la construction de ce bâtiment et des latrines, d’abord l’effectif a doublé (passant de 200 élèves à 498) et ensuite, le taux de réussite a augmenté. Je tiens à remercié la BAD pour cette réalisation. C’est tout le quartier qui est reconnaissant », a marteléla directrice à l’endroit du Représentant résident de la BAD et sa délégation.

A la fin de la visite, M. N’Guéssan a lui aussi, exprimé sa joie devant la qualité des travaux, mais a émis le voeu que tout aille plus vite afin de libérer la voie aux usagers.
« Les ouvrages qui ne sont pas achevés, le seront bientôt. Il faut que la partie togolaise suive les travaux pour qu’ils se fassent dans le délai et qu’on puisse avoir une route de qualité d’ici janvier, afin de fluidifier le trafic », a-t-il souhaité.

afreepress.info

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

Weboy

*