|

Togo : Rencontre entre la délégation de l’Union européenne et la presse

image_pdfimage_print

L’Union européenne (UE) au service de la paix, son rôle et son exemple pour la construction des continents, c’est autour de ces thèmes que le président de la délégation de l’UE, Patrick Spirlet (photo), entouré de ses collègues Ambassadeurs d’Allemagne Joseph Weiss et de France Nicolas Warnery ont échangé avec les hommes de média lundi dans la soirée.

Ce dîner de presse est organisé dans le cadre de la remise à l’UE à Oslo, du Prix Nobel de la Paix édition 2012 et de la commémoration le 10 décembre, de la Journée internationale des droits de l’Homme. Ce prix, décerné par le comité Nobel honore les 60 années de paix et de stabilité retrouvées de l’UE après les périodes de guerres auxquelles a fait face le vieux continent, a confié Patrick Spirlet à l’ouverture de la cérémonie.

Cette rencontre a donné l’occasion aux responsables de l’UE d’échanger avec les hommes de médias sur le modèle européen, les défis de l’Afrique et les implications de l’institution européenne au Togo et dans le monde à la recherche de la stabilité, de la paix et de la démocratie.

C’est l’effet de l’intégration qui a permis à l’UE de parvenir à une stabilité et à la prospérité économique qui lui est reconnue aujourd’hui, a soutenu Patrick Spirlet.

« La paix dans le monde est un thème important. Il était important de partager avec les médias et les journalistes togolais cette question et de savoir quel est le rôle de l’Union européenne au Togo, en Afrique et dans le monde. Comment l’Union européenne peut promouvoir par ses valeurs la paix dans le monde ? Nous avons repris toute l’histoire de la construction européenne et montré qu’un continent qui était en guerre a pu juguler ses guerres grâce à l’intégration de ses pays. Ça fait longtemps que nous n’avons plus de guerre en Europe parce que nous avons réussi à travailler ensemble et à trouver des compromis ensemble. C’est le premier message que nous avons voulu passer aux journalistes », a indiqué le chef de la délégation de l’UE au Togo.

Le deuxième message adressé aux participants à la rencontre par M. Spirlet porte sur le « rôle de l’Europe vis-à-vis de l’extérieur ». Les représentants de la délégation de l’Union européenne au Togo ont mis l’accent sur la diplomatie que l’Europe mène dans le monde pour la défense de la paix. La délégation a relevé les menaces que font courir des crises sur le continent africain en soulignant au cas du Mali et de la piraterie maritime sur les côtes du Golfe de Guinée.

Le problème togolais n’a pas été passé sous silence. Patrick Spirlet a mis l’accent sur le rôle joué par l’UE dans le processus de « démocratisation et de réconciliation du Togo». Le Togo, selon le chef de délégation de l’UE, est confronté à un enjeu qui est celui du « compromis sur la forme de gouvernance du pays sans transiger sur les questions fondamentales du respect des droits de l’Homme et des valeurs démocratiques ». Le dialogue, a soutenu M. Spirlet, reste dans ce sens, « l’instrument privilégié de négociation. Il doit avoir comme but, la réconciliation nationale dans le cadre d’un renforcement de l’État de droit ».

L’Union européenne, aujourd’hui constituée de 27 pays, s’est construite au lendemain de la seconde guerre mondiale grâce à plusieurs accords et traités sur une communauté de vie.

A pris part à cette rencontre, Kardhiaka Lô N’Diaye, Représente résidente du PNUD au Togo.

Olivier A.

afreepress

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire

Weboy

*