|

Togo : Manifestation des 21, 22 et 23 août/ « Déckon sera bouclé dès la veille de la manifestation »

image_pdfimage_print

Déckon, le principal quartier d’affaires de Lomé où le collectif sauvons le Togo (CST) prévoit de tenir ses manifestations des 21, 22 et 23 août prochains sera totalement bouclé par un important détachement des forces de l’ordre et de sécurité dès la veille du jour de début de la manifestation.

C’est la décision qui ressort d’une rencontre secrète tenue dimanche entre les responsables chargés de la sécurité du pays et les hommes devant faire partie des détachements de la police et de la gendarmerie choisis pour encadrer la manifestation, a appris l’Agence Afreepress de sources proches de la police.

D’après cette source, le ministère de la Sécurité et de la Protection civile est formel, la marche suivie de sit-in du CST ne se tiendra pas au lieu indiqué par les organisateurs. « On ne tirera ni gaz ni balles blanches. Nous avons reçu une formation accélérée de lutte au corps à corps. Tout Déckon sera bouclé par un impressionnant détachement d’éléments de la police et de la gendarmerie », a confié à Afreepress une autre personne proche du dispositif sécuritaire.

Dimanche, pendant que le ministère de la Sécurité et ses responsables mettait en place une stratégie pour faire face aux manifestants, les principaux responsables du CST étaient de leur côté en tournée dans certaines villes de l’intérieur du pays.

À Tsévié (35 km au nord de Lomé) et Aného (50 km à l’est de Lomé), la délégation du collectif a appelé les populations de ces localités à se joindre aux manifestations du CST des 21, 22 et 23 août 2012.

Nouveau rebondissement dans ce bras de fer qui oppose les autorités togolaises au CST, le ministère de la Sécurité a au cours d’un point de presse tenu à Lomé ce lundi, dit avoir pris la décision d’empêcher purement et simplement la marche. « S’il n’y a pas de sit-in, nous allons faire en sorte qu’il n’y ait pas de marche non plus », a fait savoir le Colonel Yark Damehane. Selon celui-ci, Déckon ne sera pas accessible aux manifestants. « Les commerçants vont ouvrir leurs boutiques. Les commerçants ont le droit de nourrir leur famille. Nous serons là avec un dispositif bien professionnel pour empêcher la manifestation », a-t-il annoncé.

Le collectif dit avoir en sa possession, des informations qui font état de la présence de « miliciens » convoyés de Kara (420 km au nord de Lomé) à Lomé en vue de « semer » du trouble au cours de ses manifestations. Cependant, on promet au CST de poursuivre les activités prévues les 21, 22 et 23 août ce qui augure des lendemains troubles pour le Togo.

Une caravane du CST, dénommée « Caravane contre l’impunité » a sillonné ce lundi, les principales artères de la ville de Lomé pour inviter les populations à soutenir ses activités.

afreepress.info

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

WordPress Themes

*