|

Togo : Le CST maintient la pression sur le régime en place par des marches des milliers de personnes (SYNTHESE)

image_pdfimage_print

Des milliers de personnes ont de nouveau répondu, au deuxième jour, à la marche de protestation contre le régime en place à travers des artères de la capitale togolaise qui s’est achevée par un sit-in sur l’esplanade du Palais des congrès de Lomé en face du monument de l’Indépendance, a constaté mercredi l’agence Xinhua.

La marche se situe dans un programme de trois jours de manifestations à l’appel du Collectif sauvons le Togo (CST), un regroupement de sept partis d’opposition et d’organisation de la société civile.

Les manifestations des deux premiers jours se sont déroulées sans violences, contrairement aux précédentes manifestations de ce Collectif jusque-là émaillées d’échauffourées entre les manifestants et les forces de l’ordre.

L’initiative du CST est soutenue par la Coalition Arc-en-ciel qui est une alliance électorale de cinq partis politiques fondée sur la vision de candidatures communes aux prochaines élections législatives devant se tenir avant la fin de l’année.

Les deux regroupements réclament notamment la fin de l’impunité, la mise en œuvre des recommandations d’un rapport d’enquête de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) sur des allégations de torture des détenus dans l’affaire de tentative d’atteinte à la sureté de l’Etat en 2009.

Ils réclament également de meilleures conditions pour les élections législatives prochaines et l’effet immédiat des réformes institutionnelles et constitutionnelles surtout pour la limitation du mandat présidentiel de cinq ans renouvelable une seule fois.

Au deuxième jour de la série de trois jours de manifestation, les deux organisations sont devenues exigeantes sur le départ en 2015 du chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé arrivé au pouvoir en 2005 et réélu en mars 2010 pour un second mandat de cinq ans.

Selon le coordinateur du CST, Zeus Ajavon, il y a une unanimité sur le départ du président togolais au regard de la mobilisation des milliers de personnes dans les rues.

Au porte-parole de la Coalition Arc-en-ciel, Dodji Apévon, d’ajouter : « tant que nous n’aurons pas satisfaction de nos revendications, nous manifesterons dans ce pays ».

Les manifestations se déroulent pendant que le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé participe à la 67e Assemblée générale des Nations Unies à New York aux Etats-Unis.

Elles interviennent après une marche ayant mobilisé des milliers de femmes vêtues de rouge suivie de sit-in, à l’initiative des femmes du CST pour exprimer le ras-le-bol de la gent féminine au régime en place et face à la situation socio-politique qui prévaut dans le pays. Fin

Xinhua

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Themes

*