|

TOGO : Le Colonel Yark lève le voile sur la perquisition du domicile de Kpatcha Gnassingbé

image_pdfimage_print

Le vendredi 10 août 2012, c’est à la surprise générale que KOACI.COM a été informée de la perquisition du domicile de l’Honorable Kpatcha Gnassingbé (voir article).

L’ancien ministre de la défense étant en détention à la prison civile de Lomé, depuis 3 ans.

Conservant toujours le poste de Directeur général de la Gendarmerie nationale, alors qu’il vient d’être nommé Ministre de la Sécurité, le Col Damehane Yark a livré sa version sur la perquisition effectuée au domicile de Kpatcha Gnasingbé. Selon le D.G de la gendarmerie nationale, tout est partie de la découverte par un gendarme, le « dimanche 12 août 2012, de munitions perdues dans un coin de la Benz qui avait servi de transport à la garde du vendredi soir ».

C’est suite à une vérification des magasiniers qui n’étaient pas préalablement avisés de la perte des munitions, que des gendarmes à qui le Maréchal des Logis Aklesso Soh, s’était confié à propos de sa perte des minutions, auraient révélé l’information de ladite perte. En effet, régulièrement désigné garde de nuit au domicile d’une autorité civile, Aklesso Soh aurait confié à certains de ses collègues, avoir perdu le vendredi 10 août 2012, dix (10) minutions de guerre (cartouches de 7,62mm) du Fusil d’Assaut Coréen (FAC).

Une perte qu’il n’avait pas signalée à sa hiérarchie comme c’est de règle. Mais curieusement, le samedi 11 août 2012 au matin, Aklesso Soh aurait réintégré au magasin, les armes perçues ainsi que des minutions au complet .C’est alors qu’interpelé et interrogé sur l’origine des dix minutions réintégrées en remplacement de celles qu’il a dit avoir perdues, le fautif a déclaré les avoir obtenu au domicile de l’Honorable Kpatcha Gnassingbé, auprès de ses amis, le Sergent Bali Tchaa et le nommé Eklu Somabé, chauffeur en service au domicile de Kpatcha Gnassingbé.


Le Maréchal des Logis aurait également déclaré « qu’un lot de munitions et deux armes, seraient encore dissimulées audit domicile ». Mais la perquisition effectuée par une équipe de gendarmerie sur réquisition du Parquet, après un premier refus opposé à l’équipe du capitaine Agbenga, par Mimi Gnassingbé (épouse de Kpatcha Gnassingbé) pour défaut de mandat, n’a abouti à la découverte d’aucune arme. Le Sergent Bali Tchaa de même que Eklu Somabé ont par ailleurs catégoriquement réfuté les allégations du gendarme Aklesso Soh.

Cependant, selon un communiqué du Col Damehane Yark, l’opération aurait permis une saisie d’un important lot d’objets et de matériels militaires composés de :

– 16 Motorola de Type BST-700 BOTSHITONG
– 3 Motorola ZD-5118
– 8 Motorola T 5422
– 5 chargeurs Motorola
– 5 ensembles de nettoyage armement
– 4 étuis de Pistolet Automatique (PA)
– 9 bretelles

Le communiqué du D.G de la gendarmerie nationale conclut que parallèlement à la procédure disciplinaire engagée contre Aklesso Soh, une enquête est ouverte en vue de découvrir la provenance des dix (10) munitions réintégrées. Un nouvel épisode dans lequel les Togolais soupçonnent une nouvelle manœuvre du pouvoir.

koaci.com

Tags: , ,

Laissez un commentaire

Weboy

*