|

Togo -Justice : Le rapatriement de Loïk Le Floch-Prigent se précise

image_pdfimage_print

Le rapatriement pour raison médicale de l’ex-PDG du géant pétrolier Elf aquitaine, Loïk Le Floch-Prigent se précise. Selon des sources proches du dossier, la justice togolaise « serait sur le point » de délivrer au Français, son visa pour son retour au bercail.

Selon ses avocats, Loïk Le Flohc-Prigent souffrirait d’une tumeur et doit se faire « impérativement » opérer en France. Le 25 octobre dernier, la justice togolaise avait exigé de l’ancien patron d’Elf, une caution de 9 millions de dollars US soit 4 milliards de F CFA avant toute mise en liberté provisoire. Pour les avocats, Loïk Le Floch-Prigent serait « ruiné » et ne pourrait pas honorer cet engagement. Néanmoins, selon les informations, les négociations sont en bonne voie entre les autorités togolaises et l’Ambassade de France pour une solution au problème.

Aperçu il y a quelques jours par un reporter de l’Agence Afreepress au sein de l’État-major de la gendarmerie, l’homme avait du mal à tenir sur les deux jambes et présentait des signes de fatigue, une situation qui de l’avis des observateurs contraindrait la justice à prendre rapidement « une ordonnance en vue de son évacuation sanitaire ».

Loïk Le Floch-Prigent a été arrêté le 15 septembre dernier à Abidjan et extradé vers le Togo où une plainte est portée contre lui pour « escroquerie et complicité d’escroquerie ». Le principal plaignant, un riche homme d’affaires, accuse l’ex-PDG de Elf, l’ancien ministre de l’Administration territoriale du Togo et Bertin Sow Agba, un homme d’affaires de nationalité togolaise de lui avoir soutiré 48 millions de dollars US par des manœuvres frauduleuses.

afreepress

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire

WordPress Blog

*