|

Togo : Gilchrist Olympio sort de son silence

image_pdfimage_print

Gilchrist Olympio, le président national de l’Union des forces de changement (UFC), sera face à la presse cet après-midi à Lomé, a appris l’Agence Afreepress de sources proches du parti.

Le fils du premier président du Togo, Sylvanus Olympio, assassiné en 1963 par Gnassingbé Eyadema organise sa première sortie médiatique après avoir observé plusieurs mois de silence. À en croire les instances du parti, les sujets qui seront à l’ordre du jour au cours de cette rencontre avec les médias, porteront essentiellement sur l’actualité politique nationale à savoir : l’organisation des prochaines élections législatives, le bilan de l’accord intervenu le 26 mai 2010 entre le Rassemblement du peuple togolais (RPT, ancien parti au pouvoir) et l’UFC et les remous sociaux occasionnés dans le pays par les manifestations d’une partie de l’opposition.

Des voix s’étaient récemment élevées au sein du parti de Gilchrist Olympio pour dénoncer la lenteur observée dans la mise en œuvre des réformes institutionnelles et constitutionnelles, préconisées par l’accord du 26 mai 2010.

Me Djovi Gally, ancien conseiller du président national de l’UFC, avait même « été contraint à la démission » pour protester contre cette situation. « L’accord signé entre l’UFC et le RPT le 26 mai 2010 contient certains points dont la participation au gouvernement, la gestion des entreprises publiques et des ambassades. Tout ceci devait être associé avec les réformes constitutionnelles et institutionnelles. Je n’ai pas été pas d’accord quand certains responsables du parti vont déclarer sur des médias qu’il faut d’abord aller aux élections avant de discuter des réformes. C’est pour cela que j’ai démissionné de mes fonctions de ce parti », avait déclaré Me Gally au début du mois de septembre

afreepress

Tags: , ,

Laissez un commentaire

WordPress

*